Autre

Cocktail Bee Sting Moonshine du Loveless Cafe

Cocktail Bee Sting Moonshine du Loveless Cafe

Moonshine a toute une histoire dans le Sud, et ici au Café sans amour. Les histoires racontent que les clairons locaux savaient qu'il fallait tenir compte de l'avertissement lorsqu'Annie Loveless mettait du lait vide sur le porche lorsque la police était à l'intérieur de la salle à manger du café.

Historiquement, « moonshine » faisait référence à tout alcool non taxé. De nos jours, le terme est davantage utilisé pour toute sorte de whisky non vieilli, généralement distillé à partir d'une purée avec du maïs et du sucre.

Il n'y a rien qui dit l'été dans le Sud comme le thé sucré. Ce cocktail rafraîchissant prend du thé sucré, du miel, du citron et du clair de lune pour faire un cocktail d'été qui fait beaucoup de mal si vous ne faites pas attention ! Comme nous aimons le dire, brillez de manière responsable !

Cliquez ici pour voir 24 plats du sud que vous devez savoir faire

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de miel
  • Jus de 1/2 citron
  • 1 1/2 once de clair de lune
  • 1/2 tasse de thé sucré
  • Citron et menthe fraîche, pour la garniture

JOURNÉE NATIONALE DU TABBOULEH

Depuis l'époque des Phéniciens en passant par les Romains et l'Empire ottoman, il y a encore une grande bataille livrée au Liban, et elle est menée chaque année pour déterminer qui prépare le meilleur taboulé. Depuis 2007, le premier samedi de juillet, des dizaines de personnes se sont rassemblées dans le magnifique marché Souk el Tayeb sur le front de mer de Beyrouth pour rendre hommage à ce savoureux pilier libanais.

Il existe de nombreuses religions et cultures qui ont élu domicile au Liban, mais la plupart d'entre elles s'accordent sur une chose : le taboulé. En fait, le taboulé n'est pas strictement libanais, au grand dam de Fadi Abboud, président de l'Association des industriels libanais. Abboud est tellement passionné par le lien du Liban avec le taboulé qu'il a déposé une plainte contre Israël pour leur revendication de l'origine du taboulé. Il cite le même argument selon lequel le champagne est originaire de la région française et la feta doit provenir de Grèce.

Peu importe d'où il vient ou qui peut légalement revendiquer la propriété, on considère depuis longtemps que le taboulé est originaire des montagnes du Liban et de la Syrie, et les histoires disent que cela a commencé lorsque les femmes préparant le warak anab ont manqué de feuilles de vigne. Cela les a conduits à ne consommer que la farce, et au fil des ans, à mesure que des ingrédients étaient ajoutés ou soustraits, cela a conduit à la création de taboulé.

De nos jours, le taboulé est une salade fraîche à base de persil et de menthe hachés, de boulgour concassé, de tomate et d'oignon et assaisonné d'huile d'olive, de jus de citron et de sel. Des variations existent selon l'endroit où il est fabriqué, ce qui a poussé l'artiste libanais Ricardo Mbarkho à agir en 2001.

Vivant en France, Mbarkho a découvert qu'il voulait que le taboulé soit préparé comme il l'était dans sa jeunesse et a lancé un mouvement pour célébrer le plat principal de son pays natal. Il a surnommé le premier samedi de juillet pour devenir la Journée nationale du taboulé et a lancé une campagne par e-mail pour qu'il en soit ainsi. Au cours de la première année, lui et son partenaire, Allam Sleiman, ont envoyé un courrier électronique à 20 000 Libanais et leur ont demandé de diffuser le message. En 2007, le ministre du Tourisme l'a déclaré officiel.

Cette année, l'honneur du Meilleur Taboulé est allé à Jamileh Nohra. Elle dit qu'elle fait du taboulé depuis plus de 40 ans et que son secret réside dans des ingrédients frais et du persil lavés dans l'eau potable, plutôt que dans l'eau du robinet.

Et le gagnant est…..taboulé !

Chez Sitti, dans le centre-ville de Raleigh, nous sommes tout aussi fiers de la préparation de notre taboulé et nous sauterions sur l'occasion d'affronter Mme Nohra pour voir comment nous nous classons. Voici notre recette de taboulé :
SITTI TABBOULEH
1 bouquet de persil frais
1 bouquet de menthe fraîche
½ oz de boulgour imbibé
oz d'oignon vert tranché
¼ oz de tomate, en petits dés
2 onces de vinaigrette au citron
Feuilles de romaine

Laver et chiffonnader les herbes vertes, puis bien mélanger et les faire sécher sur une plaque à pâtisserie. Mélanger les herbes sèches avec tous les ingrédients restants à l'exception de la romaine. Égoutter en appuyant une écumoire contre le bord d'un bol pour éliminer l'excès de liquide. Placer la romaine dans un bol et le taboulé au centre de celui-ci. Garnir de tomates en dés.

Et si vous n'avez toujours pas fait le plein de taboulé, profitez de "The Tabbouleh Song".


5 délicieux cocktails que vous pouvez faire avec Moonshine

Moonshine a eu beaucoup de surnoms au fil des ans : White Lightning. Mountain Dew. Whisky blanc du Tennessee. Gnôle.

Mais le clair de lune moderne a parcouru un long chemin depuis qu'il risquait d'aveugler les buveurs des Appalaches dans les années 1800.

Grâce à l'évolution des lois sur les alcools et à un regain d'intérêt pour les produits artisanaux et locaux, vous pouvez désormais commander du "moonshine" - un terme qui fait généralement référence au whisky blanc non vieilli - en ligne et dans un certain nombre de restaurants à travers le pays.

Selon Josh Sanburn de TIME, fabriquer du clair de lune est désormais légal au Tennessee, et de grandes marques telles que Jack Daniels, Jim Beam et Ole Smokey profitent de cette tendance croissante.

Bien que les vrais aficionados vous diront que le clair de lune est mieux consommé par sa solitude, le truc a toujours du punch. Voici quelques délicieux cocktails Moonshine pour ceux d'entre nous qui ne supportent plus les shots directs.

Cocktail de piqûre d'abeille : Le restaurant du Tennessee, The Loveless Cafe, est fier de présenter sa collection de cocktails Moonshine. La piqûre d'abeille en particulier se démarque - elle est faite avec du miel, du citron pressé et une demi-tasse de thé glacé sucré ou non sucré. C'est tout à fait le régal du Sud.

Temple de Shirley adulte : La distillerie Ole Smoky fabrique du clair de lune en plusieurs saveurs, mais un incontournable est le Smoky Tennessee Moonshine Cherries de la société. Ajoutez deux cerises infusées au clair de lune au jus de citron vert et au soda au gingembre, ainsi qu'un verre du jus du pot, et vous obtenez une version légèrement alcoolisée d'un classique vierge.

Jus de Jungle : Le but de Jungle Juice est de mélanger tout ce que vous avez sous la main - pourquoi ne pas ajouter un peu de clair de lune ? Il existe une tonne de recettes différentes, mais une bonne règle de base consiste à ajouter des jus de fruits, du sprite, du punch aux fruits et des fruits prédécoupés dans une énorme glacière avec 2 litres d'alcool. Voilà vos souvenirs !

Framboise pétillante : La distillerie Dark Corner propose une multitude de délicieuses recettes de clair de lune, mais la plus délicieuse est le Raspberry Fizz : il est fait avec du clair de lune, de la liqueur d'orange, des framboises, des blancs d'œufs et de l'eau de Seltz. Mélangez les framboises avec la liqueur d'orange, ajoutez le reste des ingrédients et secouez vigoureusement, ajoutez de la glace, filtrez et complétez avec de l'eau de Seltz.

Cocktail Julep Moonshine blanc : Mettez à jour le cocktail d'été classique Mint Julep avec du bon vieux clair de lune façonné. Préparez un Mint Julep classique (voici une excellente recette), mais au lieu de bourbon, ajoutez un peu de clair de lune. Faites juste attention, cela vous fera perdre pied.

Plus de Business Insider

Le charbon remporte une victoire alors que les calculs climatiques plus larges pèsent sur les combustibles fossiles

Le Royaume-Uni déclare que l'accord fiscal mondial doit s'attaquer aux grandes entreprises technologiques

MISE À JOUR 1-Bayer s'en tient à une disposition de 2 milliards de dollars après la décision sur le glyphosate

Exclusif: Hyundai va réduire sa gamme de moteurs à combustion et investir dans les véhicules électriques - sources

Foxconn en pourparlers pour acheter une participation dans le fabricant de puces malais DNeX

Exclusive-Morgan Stanley ferme ses activités sur les actions onshore indonésiennes

Morgan Stanley ferme ses activités de négoce d'actions institutionnelles onshore indonésiennes, a annoncé jeudi la banque d'investissement en réponse aux questions de Reuters. Des sources proches de la décision ont déclaré que cette décision affecterait environ 10 rôles et que la banque d'investissement exercerait des fonctions de vente, de négociation et de recherche à partir de sa plaque tournante de Singapour en Asie du Sud-Est. L'activité onshore des actions indonésiennes a été ouverte en 2012 à la suite d'une annonce du PDG de Morgan Stanley, James Gorman, en novembre 2011 alors qu'il était en visite à Jakarta.

Les revenus des jeux Nvidia augmentent de 106 % et le centre de données de 79 %

Nvidia a connu une croissance massive de ses activités de jeux et de centres de données au premier trimestre 2022.

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Analyse - Les critiques d'Amazon à Washington s'apprêtent à se jeter sur l'accord avec MGM

WASHINGTON (Reuters) – La décision d'Amazon d'acheter le studio de cinéma et de télévision MGM fournira du carburant aux critiques de la société de Seattle dans la capitale nationale qui se plaignent qu'il est déjà trop grand et puissant, mais les experts ont déclaré que l'accord pose peu préoccupations antitrust classiques. Un peu plus d'une heure après l'annonce de l'accord, le sénateur républicain Josh Hawley a qualifié Amazon.com de "plate-forme de monopole" sur Twitter, ajoutant: "Cette vente ne devrait pas aboutir" et que la société ne devrait pas être autorisée à acheter quoi que ce soit. Et la sénatrice démocrate Amy Klobuchar, qui préside le panel antitrust du Sénat, a appelé à "une enquête approfondie pour s'assurer que cet accord ne risque pas de nuire à la concurrence".

PayPal permettra aux clients de retirer la crypto, selon l'exécutif

"Nous voulons qu'ils puissent emporter avec nous la crypto qu'ils ont acquise et l'emmener à la destination de leur choix", déclare Jose Fernandez da Ponte.

Gamestop et les vendeurs à découvert d'AMC ont perdu 754 millions de dollars après le rallye de mardi - Ortex

Les investisseurs qui vendent à découvert les actions meme GameStop et AMC Entertainment auraient perdu 754 millions de dollars rien que mardi alors que les actions se sont redressées, selon les données de la société d'analyse financière Ortex. Les actions de GameStop, qui étaient au cœur de la soi-disant manie du commerce de détail « quotstonks » plus tôt cette année, ont augmenté de 8% pour atteindre près de 225 $ dans les échanges avant commercialisation aux États-Unis mercredi, un jour après avoir augmenté de 18%. Les actions de l'opérateur de cinéma AMC ont grimpé de 39 %.

Ford annonce qu'il dépensera 30 milliards de dollars pour alimenter son avenir en véhicules électriques

Ford se fixe des objectifs ambitieux en matière de véhicules électriques et financiers lors de sa dernière journée des investisseurs. Voici ce que nous savons.

J'ai 49 ans, ma femme 34 ans, nous avons 4 enfants et 2,3 millions de dollars d'économies. Je gagne 300 000 $ par an mais je « perds beaucoup de sommeil en m'inquiétant du lendemain » — quand puis-je prendre ma retraite ?

La bonne nouvelle : la retraite à 58 ans pourrait très bien être à votre portée, ont déclaré les conseillers financiers. L'assurance maladie est l'une des tâches les plus prioritaires auxquelles vous serez confronté si vous prenez votre retraite à 58 ans (ou à tout moment avant que Medicare ne soit disponible à 65 ans). Il y a quelques options à couvrir, y compris économiser maintenant pour quel que soit le coût qu'il en coûtera sur le marché libre plus tard en acceptant un emploi à temps partiel avec des prestations de santé afin que vous puissiez profiter des soins de santé, gagner un peu de revenu supplémentaire mais ayez toujours plus de liberté que ne l'exige un emploi à temps plein ou demandez à votre femme d'occuper un emploi qui fournit l'assurance maladie de la famille (si elle ne l'est pas déjà).

Dans un mouvement désespéré, le Venezuela essaie de fabriquer du carburant dans les usines de valorisation du pétrole

(Bloomberg) -- Dans la dernière tentative désespérée de faire face aux pénuries de carburant qui ont paralysé l'économie vénézuélienne, les dirigeants gouvernementaux tentent de réutiliser deux énormes usines de valorisation du pétrole pour en faire un ingrédient principal pour l'essence. Les sanctions américaines empêchant le pays d'importer du naphta, un produit pétrolier que ses raffineries utilisent comme matière première, la société d'État Petroleos de Venezuela cherchera à fabriquer le sien dans des usines de valorisation conçues pour transformer du brut lourd en pétrole plus léger pour le marché international, selon des documents consultés par Bloomberg et des personnes connaissant le plan, qui a demandé à ne pas être nommé parce que l'information n'est pas publique. Les usines sont le partenariat de Petropiar avec Chevron Corp. et l'entreprise Petrocedeno avec Total SE et Equinor ASA. La grave pénurie de carburant au Venezuela a contraint des entreprises et des usines à fermer, tandis que les chauffeurs font la queue pendant des heures, voire des jours, pour faire le plein. La conversion des usines de valorisation du brut de l'ère Hugo Chavez marque un autre changement radical par rapport à une époque où la nation fondatrice de l'OPEP était l'un des principaux exportateurs de pétrole, désormais réduite à l'une des nations les plus pauvres de l'hémisphère occidental sous le régime de Nicolas Maduro sanctionné par les États-Unis. Les travaux dans les usines de Petropiar et de Petrocedeno, qui éliminent le soufre et d'autres impuretés du brut lourd boueux de la ceinture de l'Orénoque, ont commencé en avril, ont déclaré les gens. contractants internationaux, qui ne peuvent plus faire affaire avec le producteur de pétrole d'État en difficulté et à court d'argent. L'entreprise a eu du mal à effectuer même la maintenance de base dans ses usines, qui manquent de pièces de rechange qu'elle n'a pas pu importer. PDVSA, Chevron et Total n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. Un représentant d'Equinor a renvoyé toute question à PDVSA. Les raffineries fabriquent généralement leur propre naphta lourd comme étape de la transformation du brut en essence. Les unités PDVSA ont depuis longtemps perdu cette capacité à cause de l'équipement cassé. Les usines de valorisation du pays sont en meilleure forme car elles étaient exploitées jusqu'à récemment avec l'aide de partenaires étrangers. De plus, le traitement du pétrole lourd en brut dit synthétique dans les usines impliquait déjà une certaine production de naphta. . La refonte n'empêchera pas les usines d'être également utilisées pour leur objectif initial de fabrication de brut synthétique. Les usines alimenteront initialement les raffineries de Cardon et Puerto La Cruz de PDVSA avec 30 000 barils par jour de naphta lourd, selon les documents. Un projet de pose de pipelines qui permettront aux approvisionnements d'atteindre 112 000 barils par jour est toujours en cours de discussion avec les entrepreneurs, ont déclaré les habitants. Ce n'est pas la première fois que les usines de valorisation sont réaffectées depuis que les sanctions américaines ont pratiquement coupé le Venezuela du marché international du brut. Les quatre usines de valorisation de PDVSA ont été converties en usines de mélange plus simples à la mi-2019. Ce changement a entraîné l'arrêt de la production des mélanges d'huiles légères Petrozuata et Zuata Sweet pour se concentrer sur l'huile lourde Merey 16, principalement vendue sur le marché asiatique. D'autres histoires comme celle-ci sont disponibles sur bloomberg.com. source de nouvelles. © 2021 Bloomberg LP

M&S fermera un tiers du parc de ses magasins principaux sur une décennie

Marks & Spencer prévoit d'avoir environ 30% de magasins de vêtements et d'alimentation en moins dans 10 ans à mesure que les ventes augmenteront en ligne, mais ouvrira toujours de nouveaux magasins lorsque des sites de premier plan – comme six anciens points de vente Debenhams – deviendront gratuits, a-t-il déclaré mercredi. Le PDG Steve Rowe a déclaré que cela serait réalisé en "tournant le domaine" à 110 emplacements. Environ 35 magasins de gamme complète seront délocalisés, environ 45 deviendront des magasins d'alimentation et environ 30 sites seront fermés sur une période de dix ans, a-t-il déclaré aux journalistes après la publication des résultats de M&S pour 2020-21.

Le monde fait face à une pénurie d'approvisionnement plus longue alors que les usines chinoises sont sous pression

(Bloomberg) - L'usine d'Eric Li fabriquant des abat-jour en verre pour des entreprises comme Home Depot Inc. est poussée à ses limites avec des ventes doublant leur niveau d'avant la pandémie. Mais comme de nombreux fabricants chinois, il n'envisage pas d'étendre ses opérations - un réticence qui pourrait ralentir le rythme de la croissance économique de la Chine cette année et prolonger la pénurie de biens ressentie dans le monde alors que la demande augmente. La flambée des prix des matières premières signifie que « les marges sont comprimées », explique Li, propriétaire de Huizhou Baizhan Glass Co. Ltd., dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 millions de dollars. La reprise économique mondiale étant encore inégale, "l'avenir est très incertain, il n'y a donc pas beaucoup de pression pour augmenter la capacité", ajoute-t-il. l'investissement manufacturier de janvier à avril était de 0,4% inférieur à la même période en 2019, selon les statistiques officielles (par rapport à 2019 élimine la distorsion des données pandémiques de l'année dernière). En raison de la grande taille du secteur manufacturier chinois, cela pose un risque à la fois à la croissance du pays - qui devrait actuellement atteindre 8,5% en 2021, selon un décompte des économistes de Bloomberg - et à une économie mondiale aux prises avec des pénuries d'approvisionnement et des prix en hausse. Baisse des bénéfices Des investissements plus faibles que prévu pourraient avoir un impact « important » sur la croissance du PIB cette année, a déclaré Li-gang Liu, économiste chinois de Citigroup Inc.. La baisse des investissements pourrait nuire aux importations de biens d'équipement et d'équipements des économies développées comme le Japon et l'Allemagne, "ce qui pourrait à son tour ralentir leur reprise économique et leur rebond également", a-t-il ajouté. AnHui HERO Electronic Sci & Tec Co. Ltd. les entreprises ressentent la pression. Basée dans la province orientale de l'Anhui, l'entreprise fabrique des condensateurs utilisés pour fabriquer des circuits électroniques, avec des ventes principalement sur le marché intérieur. Jing Yuan, le fondateur, affirme que les commandes ont augmenté de 30% d'une année sur l'autre, mais que les bénéfices ont baissé de 50% en raison de l'augmentation des coûts des matériaux qui ne sont pas facilement répercutés sur les clients. il doit payer un demi-mois avant la livraison afin d'obtenir du cuivre et d'autres métaux, qu'ils payaient auparavant des mois après leur réception, a-t-il déclaré. "La question des matières premières doit être traitée par le gouvernement", a-t-il ajouté. Ce que dit Bloomberg Economics. L'industrie chinoise absorbe d'importantes pressions sur les coûts dues à la hausse des prix des matières premières, atténuant l'impact inflationniste pour le reste du monde. Est-ce que ça va durer ? Notre analyse des marges brutes suggère que cela pourrait durer encore un certain temps : les industries en aval - où la crise des coûts est la plus sévère - ont encore un petit coussin.David Qu, économiste chinoisPour le rapport complet, cliquez ici.Les pénuries d'intrants signifient que certains fabricants ne 'pas en mesure d'utiliser leurs installations existantes, donc l'expansion serait de peu d'utilité. Le constructeur chinois de véhicules électriques Nio Inc. a suspendu la production dans l'une de ses usines le mois dernier, en raison d'une pénurie de puces électroniques.Modern Casting Ltd., qui fabrique des produits sidérurgiques dans le Guangdong, a publié une note aux clients ce mois-ci disant en mesure de répondre à ses commandes actuelles en raison des coûts élevés des matières premières. Un membre du personnel qui a répondu au téléphone au bureau de l'entreprise a confirmé la note, mais a refusé de donner plus de détails.Transition de la croissanceEn plus des coûts d'intrants plus élevés, les entreprises chinoises sont confrontées à une transition chaotique vers les dépenses de consommation intérieures pour soutenir leur reprise post-pandémique. Les exportations, le point fort de la Chine l'année dernière, pourraient commencer à ralentir, car le déploiement des vaccins oblige les consommateurs des pays riches à réorienter leurs dépenses vers les services. Pendant ce temps, le taux de croissance des dépenses de consommation chinoises n'a pas encore complètement récupéré. Le sentiment d'investissement parmi les petites et moyennes entreprises chinoises est inférieur aux niveaux observés même en 2018-9, lorsque les incertitudes liées à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ont freiné les plans d'expansion. selon une enquête régulière menée par Standard Chartered Plc auprès de plus de 500 entreprises chinoises. « La demande est encore principalement soutenue par les exportations, les entreprises nationales sont donc conscientes que ce n'est pas durable », a déclaré Lan Shen, économiste chinois de Standard Chartered. secteurs orientés ont été poussés à leurs limites, de grandes marges de manœuvre restent pour les fabricants ciblant les consommateurs chinois en raison d'une demande intérieure atone. La croissance des ventes au détail a été de 4,3% en avril sur une base moyenne de deux ans, ce qui élimine les effets de base de la pandémie, moins de la moitié des taux de croissance avant la pandémie. L'utilisation globale de la capacité des constructeurs chinois est tombée à 77,6 % au premier trimestre, contre 78,4 % au cours des trois mois précédents, le secteur automobile étant le plus durement touché par la surcapacité après trois années de baisse des volumes de ventes. Même pour les véhicules électriques dont les ventes sont en hausse, la plupart des entreprises ont déjà renforcé leur capacité et se concentreront désormais sur des mises à niveau progressives. "La majorité des investissements a été réalisée", a déclaré Jochen Siebert de JSC Automotive Consulting. La Chine a ordonné aux entreprises publiques de se développer l'année dernière, avec une croissance de leurs investissements de 5,3% en 2020 par rapport à l'année précédente, dépassant facilement l'augmentation de 1% en investissement privé. Mais pour une reprise durable de l'investissement, le marché, et non l'État, doit se sentir en confiance. Carsten Holz, expert en statistiques d'investissement chinois à l'Université des sciences et technologies de Hong Kong, estime que les entreprises privées 87 % des investissements manufacturiers en 2015, l'année la plus récente pour laquelle des données sont disponibles. Ils sont plus sensibles aux coûts des intrants. "Il y a une pandémie et une insécurité concernant le commerce futur compte tenu d'une nouvelle administration américaine, dont aucune n'est propice à des investissements reposant sur des perspectives de croissance à long terme", a déclaré Holz. défi pour les fabricants orientés vers l'exportation. Gordon Gao, qui exporte des produits de jardinage de Chine, a déclaré qu'il avait dû rejeter 80% des commandes cette année en raison de retards portuaires. Dans un cas, une commande passée avant la mi-février n'a pu être expédiée que trois mois plus tard, lorsqu'un client a finalement obtenu un conteneur. Pékin a tenté d'améliorer les conditions pour les entreprises privées en ordonnant une répression de la spéculation pour réduire les prix des matières premières et faciliter l'accès aux banques. Pourtant, le gouvernement continue de retirer progressivement les mesures de relance budgétaire et monétaire introduites au milieu de la pandémie l'année dernière. Il a fixé un objectif relativement peu ambitieux de croissance "supérieure à 6 %" pour cette année, et le Politburo du Parti communiste a annoncé le mois dernier qu'il donnerait la priorité aux réformes visant à contrôler les prix des logements et la croissance de la dette. vers la réduction des risques du secteur financier », a déclaré Adam Wolfe, économiste chez Absolute Strategy Research, basé à Londres. « Les risques pour la croissance économique semblent orientés à la baisse, en particulier pour les secteurs à forte intensité de capital et liés à la construction. cartes. Alors que son entreprise de 200 travailleurs a embauché de nouveaux permanents avant la pandémie, il préfère pour l'instant transférer les risques de l'investissement à d'autres. ", a-t-il déclaré. D'autres articles comme celui-ci sont disponibles sur bloomberg.com Abonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable. © 2021 Bloomberg LP

Norwegian Air, sauvée de l'effondrement, se réinvente en tant que transporteur régional

Norwegian Air est sorti mercredi de six mois de protection contre les faillites avec une flotte plus petite et sa dette presque effacée, mais également confrontée à une concurrence plus forte et à une incertitude persistante causée par la pandémie. "Nous avons sauvé une compagnie aérienne qui a une grande valeur pour la Norvège et qui lie notre long pays", a déclaré le directeur général Jacob Schram lors d'une conférence de presse. « Nous sommes de retour ! » a lu une grande bannière à l'extérieur du siège social de la société pour marquer l'occasion, tandis que Schram a hissé un drapeau avec le logo rouge, blanc et bleu de Norwegian Air.


Commerce d'abeilles

Les fondateurs de Cerana ont suivi une formation en apiculture. Dans chaque ruche naturelle, une partie du miel est utilisée comme nourriture pour les larves d'abeilles, et le surplus est stocké dans le tiers supérieur de la structure.

Les boîtes à abeilles artificielles imitent cette conception ingénieuse. Le tiers supérieur de la boîte à abeilles, appelé super, est l'endroit où le miel est stocké. Les deux tiers inférieurs, appelés la boîte à couvain, abritent la reine et les ouvrières. « Il nous a fallu de gros efforts pour convaincre les apiculteurs de commencer à utiliser uniquement les hausses pour leur collecte de miel, au lieu d'envahir la boîte à couvain, et nous n'achetons que ce miel pour notre production d'hydromel », déclare Yoginee.

‘Bee Whisperer’ Akshay Borse au travail pour le projet Moonshine.

Photo : Arrangement spécial/LES HINDU

Le miel est également important pour le duo d'entrepreneurs Rohan Rehani et Nitin Vishwas, qui a lancé Moonshine. À l'époque, l'hydromel n'existait pas dans le lexique indien de l'accise. Maintenant, Moonshine Meadery, en plus de son flux régulier d'hydromel sur le marché, s'est étendu à un projet spécial Moonshine Honey.

Moonshine a son propre "chuchoteur d'abeilles" Akshay Borse, avec deux ans d'expérience sur le terrain, 10 récoltes à travers le pays et probablement 1 000 piqûres d'abeilles, Akshay s'est donné pour mission de changer la façon dont l'apiculture est pratiquée. dans le pays, ajoute Rohan. Le miel de moutarde récolté à Doonda, Rajasthan, en janvier 2021, a le goût d'un glaçage au citron, assez contre-intuitif au souvenir de la moutarde piquante.

"Notre dernière récolte a eu lieu en mars, un miel d'acacia que nous utiliserons pour la prochaine édition de l'hydromel Project X, pour mettre en valeur le merveilleux miel d'origine unique que notre pays a à offrir", déclare Nitin. Pour relancer l'apiculture, des ruches ont été installées dans et autour de Pune et de la vallée de Mulshi.

La filtration et le conditionnement post-traitement sont effectués en dessous de 38 degrés Celsius, afin de préserver toutes les bio-enzymes produites par les abeilles. Le verrouillage a été chargé à Moonshine, avec le lancement de MeadLABS, des hydromels sans gluten célébrant les fruits de saison et le miel, dont le prix se situe entre � à Goa et � à Maharashtra. L'hydromel prévoit d'étendre le commerce de détail dans l'Andhra Pradesh, le Karnataka et le Kerala d'ici 2022.

L'hydromel à l'ananas grillé est fait d'ananas imbibé de rhum qui a été grillé sur du charbon, combiné avec un miel multi-floral. Pour la variante goyave-piment, les goyaves blanches et roses rencontrent le miel multifloral et les piments fantômes fougueux de Naga. L'hydromel de pomme imbibé de bourbon est fabriqué en vieillissant l'hydromel de cidre de pomme Moonshine sur des copeaux de chêne français infusés au bourbon.

Shinchita Majumdar, un habitué de l'hydromel, déclare : « Les hydromels Moonshine sont de l'art pur dans une pinte. Le piment à la goyave, l'ananas grillé et le café et mes favoris du moment. Rohan est d'accord, « Les hydromels se prêtent à tant d'itérations combinant les saveurs indiennes et le miel indien, c'est une chose de beauté.


Proper Bagel s'appelle un restaurant moderne et conceptuel avec un design intérieur minimal en noir et blanc. <<< Cette phrase à elle seule comprend tous les Trois mot à la mode que je connais. Incluant le café Barista Parlor dans son menu, cet arrêt de brunch propose de beaux et sains sandwichs bagels, des salades, des pâtisseries et des toasts. La ligne de commande de style marché aide les consommateurs à se déplacer efficacement et facilement tout au long de leur journée, en veillant à ne pas entraver la progression des objectifs quotidiens d'un réalisateur.

Aussi éclectique qu'un quatre, ce restaurant soucieux de leur santé à l'ouest de Nashville propose diverses bières sans gluten, des vins biologiques et du kombucha maison en plus de ses brunchs végétaliens et certifiés casher. La peinture unique sur les murs extérieurs et les plantes verdoyantes poussant derrière le bar complètent le menu créatif, offrant une maison loin de chez eux pour chaque individualiste artistique.


Les meilleurs restaurants à Nashville

Nashville est un trésor culinaire, connu pour la viande et les trois convives, le poulet frit enflammé et les biscuits moelleux ainsi qu'une forte communauté de la ferme à la table. Mangez comme un local avec ce guide des meilleurs endroits pour manger et boire à Music City.

Relatif à:

Photo par : Andrew Thomas Lee

Photo par : Caroline Allison

Photo de : Mayter Scott Photography

Photo par : Andrew Thomas Lee

Poulet chaud de Hattie B

Si vous venez à Nashville pour manger, placez le poulet chaud en haut de votre liste. Rendue légendaire par Prince&rsquos Hot Chicken Shack à North Nashville, la volaille ardente est frite, puis arrosée d'un mélange d'épices brûlant les narines. Hattie B&rsquos apporte le plat local dans plusieurs quartiers de Nashville et au-delà dans un cadre rapide et décontracté où vous pouvez commander votre oiseau dans cinq niveaux de chaleur différents, de Southern (pas d'épice) à Shut the Cluck Up (pas pour les âmes sensibles) . Ils proposent également des plats réconfortants du sud, comme une salade de pois aux yeux noirs et un macaroni au fromage au piment, ainsi qu'une petite sélection de bières à la pression ou en canette, que vous pourrez déguster sur les terrasses spacieuses toute l'année de leur Midtown, Charlotte Avenue. , et les emplacements de la 8e Avenue.

Biscuit Amour

Né d'un concept de food-truck bien-aimé local, Biscuit Love est l'extension de brique et de mortier de la passion des chefs propriétaires Karl et Sarah Worley pour les plats du Sud axés sur les biscuits. À l'un des trois endroits (le Gulch, Hillsboro Village ou le centre-ville de Franklin), commandez au comptoir, en choisissant parmi une sélection de plats pour le petit-déjeuner et le déjeuner, comme le Lily, qui est une version biscuitée du pain doré, ou un Wash Park, un burger entre biscuits. Le John&rsquos Ham Bar propose une sélection de jambons crus régionaux servis avec des biscuits battus ressemblant à des craquelins. Les attentes peuvent devenir lourdes le week-end dans tous les endroits, mais il existe une sélection de produits locaux sélectionnés à parcourir pendant que vous attendez.

Vous pouvez trouver des pizzas artisanales de qualité dans bon nombre de salles à manger de Nashville. Mais pour un arrêt rapide et décontracté, dirigez-vous vers 'za à Hillsboro Village, où de longues tables communes et un four à bois vous attendent. Fabriquées avec une pâte à fermentation longue, les pizzas ici présentent une croûte légère et aérée qui est également suffisamment solide pour contenir la sélection intelligente de garnitures. Les tartes comme la Margherita et Pepp in my Step sont des classiques (les tasses Roni créent une dépendance), mais elles ont également des tartes blanches comme la Shroom Pizza et une option aux oignons caramélisés appelée Yell Talker. Complétez le repas avec un orbe de pâte à pizza au feu de bois servi avec une trempette ricotta-miel, un césar au chou frisé épicé et une sélection de vins, bières locales et sodas. Leur terrasse, encadrée par une peinture murale de Bill Murray, est l'endroit idéal pour une séance décontractée par temps chaud.

Pinède Sociale

Nulle part ailleurs à Nashville (ou dans la plupart des endroits, vraiment) vous ne trouverez une piste de bowling, deux piscines extérieures, un terrain de pétanque, des cabines spacieuses et un bar dédié à la remorque Airstream, sans oublier une excellente cuisine et un café complet. Pinewood Social est une maison de jeu cool et décontractée pour adultes toute la journée. L'espace sert une nouvelle cuisine américaine au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner, avec des collations disponibles à tout moment, et des options de bar au bord de la piscine comme un excellent rouleau de homard. Le programme de cocktails est également de premier ordre : Go for the To Infinity and Beyond, une concoction exotique à base de tequila qui regorge de jus de fruits comme le citron vert, le pamplemousse et la goyave.

Martin's Bar-B-Que Joint

Peu de pitmasters portent le flambeau du barbecue de porc entier. Mais c'est un art mourant que Pat Martin vise à défendre à travers ses restaurants de barbecue à Nashville et au-delà. Avec des noyaux personnalisés dans chacun de ses joints, Martin fume des porcs entiers tous les jours, servant des enchevêtrements de viande sucrée et fumée et des morceaux carbonisés par le plateau. La sélection s'élargit avec des côtes levées et sèches, une poitrine addictivement grasse, des saucisses épicées et de la dinde fumée, ainsi qu'une gamme d'accompagnements maison de pitmaster, comme une salade de brocoli et des fèves au lard. À l'emplacement du centre-ville, vous trouverez également un vaste café en plein air paysager.

Ellington

Situé au quatrième étage de l'hôtel Fairlane, Ellington&rsquos renvoie à une époque de restauration à l'ancienne. La pièce est ornée de chaises et de tables modernes du milieu du siècle, de détails en laiton et d'une grande verdure verticale, tandis qu'un mur de baies vitrées offre une vue sur le paysage urbain du centre-ville. The menu matches the mood with classics like oysters Rockefeller, topped with pink peppercorn butter, a modern riff on a Waldorf salad, and showstoppers like the lobster Thermidor and crispy cornish game hen. Go for happy hour to find $5 plates of truffled fingerling frites and half-priced cocktails, like the French 95 made with Belle Meade bourbon, citrus juices and a splash of prosecco.

Hathorne

There&rsquos a sense of community woven into the fabric of Hathorne, a casually upscale spot on Nashville&rsquos West Side. It occupies a former church fellowship hall, where potlucks and gatherings from the past have inspired owner John Stephenson to create a community-minded restaurant for right now. The menu is vegetable-forward, with dishes like heirloom carrots with sorghum popcorn and crispy redfish on a pile of mustard greens, served family-style. During their Joyful Hour, weekdays from 5 to 7 p.m., you&rsquoll find deals, like $10 off bottles of wine and $5 small plates, including fried vegetables with aioli, pork cracklins with mole, and house pickles. Even their signature house burger, served with frites or a green salad, is a filling nosh at only $10.

Liberty Common

A few blocks off Broadway, Liberty Common is a light and airy Parisian-inspired bistro that feels miles away from the honky-tonks. The modern, mural-filled space is full of Instagrammable corners, as well as large tables for big groups to share. Reserve a spot during jazz brunch on Saturdays and Sundays from 9:30 a.m. to 3 .m. for live music and heaping plates of chicken and Belgian waffles, croque madames, buttermilk pancakes and big, fluffy biscuits. Or, head over for a more sophisticated night of dinner and drinks: Start with French onion soup and a plate of fromage followed by the solid rendition of steak frites.

Husk Nashville

Building on the tremendous success the restaurant had seen in Charleston, Neighborhood Dining Group opened Husk Nashville with then-chef Sean Brock in 2013, bringing the strictly Southern, contemporary concept to Music City. Now under the eye of executive chef Katie Coss, the menu hasn&rsquot veered much. Ingredients still come from around the region, as well as the on-site garden of the restaurant, housed in a historic 1880s-era mansion. Coss&rsquo team changes the menu constantly, but mainstays, like the lunchtime fried chicken, and Southern Plate of Vegetables, can usually be found, along with an extensive selection of bourbons and whiskeys.

Arnold’s Country Kitchen

The truest taste of Nashville can be found on a red tray at Arnold&rsquos Country Kitchen. Since 1982, it&rsquos stood as one of city&rsquos most beloved meat and threes &mdash a place where you can get an affordable, filling, Southern midday meal of a protein and three side dishes, plus a drink and dessert, served cafeteria-style. It&rsquos still run by the Arnold family, including mom Rose and son Kahlil, who offer up some of the city&rsquos warmest hospitality. As you walk down the serving line, you&rsquoll choose from-scratch staples like roast beef, meatloaf and fried catfish, to go along with sides like long-cooked turnip greens, fried apples and mac and cheese.

Butchertown Hall

With its modern, minimalist aesthetic and deliciously smoky aroma, Butchertown Hall was met with rave reviews when it opened in Germantown in February 2015. Combining the "Texo-German" mash-up cuisine found in Texas Hill Country (which also includes Mexican and barbecue influences) and a solid, European-heavy beer list, Butchertown is the ideal casual place to gather with friends. Menu stars include the beef brisket plate, served with pickles, onions and Texas toast or tortillas, as well as any of the housemade sausages, in German, Czech and Mexican styles. Beer curator Dan King collaborates closely local importers to put a steady rotation of limited release brews at the top of his draft list, too.

Five years after opening the acclaimed pasta-centric Rolf and Daughters, chef Philip Krajeck took a pivot, opening the pizza-focused neighborhood spot Folk in East Nashville. Once an elevator manufactory, the space&rsquos exposed brick walls and high ceilings are now dressed with paper lantern globes, potted greens and succulents. A wood-fired oven blisters the airy, flavorful crusts of Krajeck&rsquos inventive pizzas &mdash the clam, laced with bonito, chiles and hints of lemon, is a must. For the full experience, don&rsquot skip the seafood, like royal red fish with old bay, or the mussel toast, along with an expertly mixed cocktail.

Rolf & Daughters

From the industrial-chic décor to the casually hip staff, Rolf & Daughters has set the tone for the "new Nashville" dining scene since opening in 2012. The food, crafted with old-world techniques by Chef Philip Krajeck, steps things up, starting with the inventive pastas, all made in-house. There might be a squid-ink paccheri laced with nuggets of octopus and breadcrumbs, or sweet corn agnolotti tinged with jalapeno. Larger plates might put together lamb sausage with eggplant, or chicken liver on toast. The cocktails don&rsquot take themselves too seriously, but the wine list offers a tightly edited selection of small producers and unique varietals.

Butcher & Bee

Opened in late 2015, the Nashville offshoot of Charleston restaurant Butcher & Bee puts a Southern spin on Middle Eastern cuisine. With exposed beams and decorative tiling, it&rsquos a vibrant, airy room, but can feel intimate at the cozy bar or inside the spacious booths. At the helm, Chef Bryan Lee Weaver crafts a menu of small and shareable plates, many of which tie together many regional cuisines. Carolina Gold crispy rice becomes the base for collard greens, avocado, peanuts, and chiles local Bear Creek beef meatballs are set over a tomato and eggplant sugo. The whipped feta with fermented honey is a crowd pleaser, as are the mezze-sized bacon-wrapped dates.

City House

Tandy Wilson&rsquos passion for cooking very good food in all the right ways makes him one of the most-likable, city-supporting chefs in town. Wilson helped put Nashville on the map when he opened his Italian-by-way-of-Tennessee restaurant in Germantown years before it became the hot-spot neighborhood it is today. From an open kitchen accented with pig paraphernalia, Wilson and his trucker-hat-sporting crew plate up a form of homey Italian nonna cooking, with dishes like yellow corn grits with clams and smoked sausage, and half of a chicken crusted with a red-onion Jezebel sauce. There are tender, puffy-crusted pizzas from a brick oven, a well-edited wine list and fresh-baked cookies for dessert.

Killebrew

The Thompson Hotel gets big use out of the small coffee shop space set at the base of their Gulch location. Killebrew has a neighborhood vibe, despite being set in the bustling center of town. Grab a spot at one of the handful of tables and head to the counter where pastry chef Lisa Marie White&rsquos daily offerings might range from fat and buttery biscuit sandwiches to muffins, biscotti and inventive daily quiches. Hit them on a Monday for the irresistible glazed doughnuts. House drips and espresso drinks are fuel for the day, while a turmeric chai latte alongside a savory hand tart will power you through an afternoon.

Peg Leg Porker

Pitmaster Carey Bringle (aka the Peg Leg Porker) knows good barbecue. After decades racking up awards and accolades on the competition circuit, the experienced pitmaster, who has deep roots in Tennessee barbecue, decided to open his own joint in the heart of Nashville&rsquos Gulch neighborhood. After a recent update, the space is now sprawling, with a second-story patio and two full bars. Bringle&rsquos dry ribs are some of the best in town, heavy on the seasoning and smoke. But don&rsquot skip over the BBQ nachos, loaded with pulled pork, cheese sauce, and jalapenos, or the frozen drinks, some made with the pitmaster&rsquos award-winning Peg Leg Porker Tennessee Straight Bourbon Whiskey.

Hunters Station

Nashville&rsquos first food hall, Hunters Station is set in a former auto body shop in East Nashville and it&rsquos jam-packed with a broad mix of locally owned fast-casual restaurant options. Whether you&rsquore craving a Mission burrito, a bowl of steaming pho or a customized grilled cheese, Hunters delivers. There&rsquos Hugh-Baby&rsquos, a casual throw-back burger joint dishing up griddled patties and milkshakes, and Tacos Aurora, a family- and veteran-owned spot plating up quality street food. At Citizen Kitchen, which also runs an incubator community cooking space in the basement, you&rsquoll find grab-and-go meals, salads and freshly baked pastries and breads. The Grilled Cheeserie, a melty, gooey, crowd-pleaser anchors one end of the space and sits across from the Picnic Tap, which pours locally produced beers that you can carry and drink throughout the space, including the spacious, dog-friendly patio.

Lockeland Table Community Kitchen and Bar

The vibe inside East Nashville&rsquos Lockeland Table Community Kitchen and Bar is always neighborly. But that&rsquos especially true during Community Hour, weeknights from 4 to 6 p.m., when a selection of small plates, like chicken wings and deviled eggs with chow chow, are just $6 and kids are welcome. Co-owners Cara Graham and Chef Hal Holden-Bache have worked hard to create a welcoming space inside their brick storefront restaurant. A portion of Community Hour proceeds is donated to local school PTOs, and a beer brewed in collaboration with a local brewery is on tap. At all times, the wood-fired pizzas and Holden-Bache&rsquos locally minded menu keep locals and visitors coming back time and again.

Walden

It was fortuitous that the owners of Walden, Katie MacLachlan and Robyn Donnelly, found a space that had once been a beer bar. Instead of ripping out the wall of taps for their neighborhood cocktail-bar concept, they adapted, and dedicated the menu to draft cocktails. The 36 taps now pour batched drinks, like the Pink Pepper G&T, based on Old Dominick American dry gin, or a smooth and sippable margarita. There&rsquos also wine, beer and cider, as well as a tight menu of bar snacks. Your visit should start with a seat on the patio for a gin-based Eastside Sunset paired with a fig-and-brie grilled cheese.

Catbird Seat

Nashville&rsquos first tasting-menu-only restaurant, the Catbird Seat is a jewel box of a dining room with bar seating around an open kitchen, and chefs serving diners directly. Since its 2011 start, the chefs have changed (chefs Will Aghajanian and Liz Johnson are now in charge) but the succession of dishes is better than ever. With an artistic flare that takes into account all of the senses, the experience is clever and outside of the norm. There might be marlin belly that&rsquos been aged in a ham barn sliced and served, to be eaten with your hands, or an orb filled with the unlikely combo of sea urchin, banana and black truffle. (Trust us, it works.) Along the way, you start to see that the dishes, utensils, music, and minimalist design are all meant to enhance the exceptional food.

Black Rabbit

The historic setting &mdash a 120-year-old building near Nashville&rsquos Printer&rsquos Alley &mdash adds intrigue to Black Rabbit, a sophisticated yet comfortable speakeasy-style cocktail bar. Nestle in to one of the leather seats or the velvet sofa by the fireplace and take in a three-piece jazz band while you sip on something from the shrub-heavy drinks list, like the Josephine, made with a strawberry shrub, vodka and dry cider. A robust list of small plates makes this an ideal stop before or after dinner, but you could also make a meal of rabbit rolls, charred peppers with six-month-old-ham, and a plate of carnitas.

Steak Bourbon

Soaring 34 stories above Nashville at the top of the JW Marriott, Bourbon Steak is a destination for the views and the food. Opened by chef Michael Mina, the high-end steakhouse brings a new level of service to Nashville&rsquos fine-dining scene. Start with cocktails from either the traditional or "rebellious" list, like the French 75 made one way with Castle & Key gin or the other with Yellow Chartreuse and Cognac. For dinner, go big with an ice-cold shellfish tower, then foie gras doughnuts to start. The prime angus or wagyu cuts (hailing from Japan, the U.S., and Australia) are standouts, of course, but signatures like the lobster pot pie and Joyce Farms brick chicken with agnolotti show off the kitchen&rsquos finesse. Don&rsquot miss the indulgent banana tarte tatin to finish.

Bar Otaku

Inspired by an izakaya, or Japanese pub, Bar Otaku brings good food, great drinks, and a lively atmosphere to the Gulch. The space is lit with paper lanterns, and walls are lined with anime-inspired art, commissioned from local graffiti artists, making it feel both cozy and casual, whether you&rsquore sitting at the broad bar up front, or intimate, screen-separated tables in the back. To drink, there are sakes, Japanese beers and a selection of refreshing highballs and whiskey-based cocktails. On the menu, dishes are meant to be shared. Tuck into the sturdy pork dumplings, a crispy, umami-driven okonomiyaki or a selection of yakimono skewers &mdash all good for snacking with a group while toasting the end of the work day.

Chef Hrant Arakelian has built his career cooking all types of cuisines across a range of Nashville restaurants. When it was time to open his own, the Lebanese-born chef returned to his roots, and then updated them. At Lyra, he puts a modern interpretation on Middle Eastern cuisine, meaning a kibbe dish is made not from raw meat but carrots, and the puffy, steam-filled pita breads might arrive with a lamb merguez-dotted hummus. Go for the reinterpreted classic dishes, like the lamb kefta or an outstanding, whole roasted baba ghanoush, which is satisfyingly familiar and full of rich and earthy spices.

The 404 Kitchen

At the 404 Kitchen , Chef Matt Bolus has curated one of the city&rsquos largest and most-comprehensive whiskey lists, with more than 600 different labels, including 30 private barrel selections. Suffice to say: This an official hangout for aficionados. Their Whiskey Society gives members access to a liquor locker on site, along with first dibs on whiskey tastings and dinners. Bolus&rsquo New American menu matches the theme, with dishes like Hudson Valley duck leg nestled beside brown butter cauliflower lamb sugo over housemade pasta and scallop toast with avocado as slid complements to the bourbon-centric list.

Café Roze

Behind the Depression-era facade of a shotgun storefront, life unfolds in a cool, casual way at Café Roze. The East Nashville all-day hang, opened by Employees Only executive chef Julia Jaksic, gets busy first thing, so find a seat at the narrow tables for egg bowls laced with cucumber and feta bulgur and lemon yogurt, or the café&rsquos delightful golden turmeric steamer. At lunch, load up on grass-fed burgers or the flavor-packed Hard-Boiled B.L.T. As night slides in, the food is heartier &mdash pork schnitzel, steak frites &mdash and the bar sets up a solid selection of craft cocktails, beer and wine. Cozy and healthfully minded, it&rsquos a space that&rsquos made to last.

Henrietta Red

Against a backdrop of white-tiled floors, blonde wood and navy banquettes, Henrietta Red serves a menu of seafood- and vegetable-heavy shareable small plates, as well as a robust raw bar selection. The menu stands out both for its simplicity and its clever take on classics. A bar room up front is lively and communal, while the dining room is a space designed for lingering and looking into the open kitchen with its wood-burning oven. Seats at the oyster bar offer a show as shuckers open the 15 or more varieties on hand every night. Chef Julia Sullivan manages to coax big flavors out of dishes like roasted cauliflower, chicken liver pate and smoked mussel toast.

Robert’s Western World

Up and down Music City&rsquos main thoroughfare, you&rsquoll find live music, cold beers and maybe a good snack. But it&rsquos inside Robert&rsquos Western World where you&rsquoll actually find locals, too. This long-standing Broadway bar, run by proprietor and performer JesseLee Jones of the band Brazilbilly, is known for keeping things real by bringing in well-respected musicians, some of whom built their careers touring with big guns like Loretta Lynn or Vince Gill, to play traditional country and western and classic honky tunes. Find a spot near the dance floor and order up the famous recession special: a fried bologna sandwich, chips and a PBR for $6. And don&rsquot forget to tip your musicians.

Capitol Grille

Tucked into the lower level of the elegant and historical Hermitage Hotel, the Capitol Grille and its adjoining Oak Bar recall the gilded age of Southern dining. Under an arched ceiling and surrounded by images of other Nashville monuments, diners are treated to outstanding service, one of the region&rsquos best whiskey lists and a refined play on Southern classics. The main theme here is upscale Southern, with a dinnertime emphasis on steaks. They&rsquore simply prepared and served with locally sourced sides like fried okra with creole aioli. The kitchen also leans heavily on local farmers &mdash as well as the produce raised at Glen Leven Farm, which is part of The Land Trust for Tennessee &mdash to produce beautiful dishes like a roasted lamb chop served with lamb sausage and a navy bean puree or the restaurant&rsquos famed sweet onion bisque.

Nicky's Coal Fired

At the heart of Nicky&rsquos Coal Fired, an upscale pizza joint in The Nations, sits a blistering-hot oven, lovingly named Enrico. The glowing-red inferno perfectly sears artisanal pizzas, and also cooks up a collection of small plates and pastas, which round out the menu, including chicken thighs and brussels sprouts. Chef Tony Galzin, a Chicago native, brings his Italian heritage to the forefront, making his pastas and charcuterie in-house. The pizzas, arguably the stars of the menu, are based on either red or white sauce and might be topped with anchovies and capers or potatoes, cured egg yolk, and mozzarella. A selection of vermouths, wines on tap, and a strong cocktail list add to the fun.

Chauhan Ale & Masala House

Blending traditional Indian cuisine with Southern touches, Chauhan Ale & Masala House embraces its Nashville roots. Chef Maneet Chauhan, a judge on Chopped, seamlessly marries her two cultures in dishes like a black-eyed pea tikki burger and an Indian "meat and three," which puts a meat dish alongside three vegetable sides. Chauhan has its own signature beers &mdashincluding a fragrant Saffron IPA &mdash thanks to its own brewery, Mantra Artisan Ales the cocktails also incorporate Indian spices and herbs. The brick-walled space is romantic, too, with low lighting and colorful lanterns hanging throughout the space.

The Patterson House

One of Nashville&rsquos first serious cocktail bars, the Patterson House is still its best. The reservation-only policy means that there&rsquos never a chaotic scene around the rectangular island bar at the center of the room. A library motif, antique chandeliers, and an army of well-dressed barmen are there to greet you, but don&rsquot let the serious scene intimidate you &mdash the staff is just as happy to pour a gin and housemade tonic as to mix a custom craft cocktail. The menu is organized by spirit, with drinks listed from least to most potent. There&rsquos a small food menu, including mini burgers, truffled deviled eggs and roasted bar nuts.

Tailor

Tailor started as a wildly popular pop-up dinner party called VEA Supper Club, which was hosted at various restaurants and venues around Nashville. Now in a permanent location with just 40 seats, founder and chef Vivek Surti has crafted an ambiance that matches the original intent &mdash you feel like you&rsquore eating great, home-cooked, South Asian American dishes inside a friend&rsquos stylish home. A set menu of eight courses is served during two seatings, Thursday through Sunday nights. The menu leads from light snacks like dhokla with mustard seed, coconut, and sesame to salads, a fish and meat course that might include local trout or lamb with chiles and mint, to a rice, then desserts. Along the way, Surti puts a personal touch on the experience, sharing anecdotes and stories behind each dish.

From her perch in an open kitchen overlooking Etch&rsquos posh, light-filled dining room, Chef Deb Paquette happily plates up her global-inspired fare, inspiring and mentoring legions of Nashville chefs while doing it. Having opened hot spot after successful hot spot, Paquette has defined her style as eclectic and unexpected. A lot of ingredients go into Paquette&rsquos compositions, yielding bold flavors and colors in dishes like short ribs with candied miso potatoes, and duck breast wrapped in feta-laced filo. One mentee, pastry chef Megan Williams, matches Paquette&rsquos menu note for note with inventive finishes like a ginger pavlova.

Deacon’s New South

You&rsquoll find pops of art deco all over Nashville, especially inside the L&C Tower, an iconic mark on the city&rsquos skyline. Deacon&rsquos New South sits at the base of the building and pulls some of that inspo into its own space. The heart of this contemporary steakhouse is the glassed-in kitchen where the grill sits front and center and a dry-aging room to the side shows off the day&rsquos butcher cuts. The menu here puts a modern spin on fine cuts of meat and Southern staples. The selection of steaks ranges from strips to a tomahawk ribeye to A5 Japanese wagyu. Build a meal around one of those with a starter like chow-chow deviled eggs, a cup of gumbo Ya-Ya, and sides of crispy brussels sprouts or braised collard greens. The thoughtful wine list matches the menu with a strong selection of American and old-world reds.

Loveless Cafe

From downtown Nashville, it&rsquos only about 17 miles to the Loveless Cafe, but when you travel off highway and meander down the scenic side roads, it can be one of the prettiest, most leisurely drives. Serving continuously since 1951, the Loveless carries on the down-home tradition of a classic "meat and three" &mdash a plate with a protein and three sides &mdash with its crispy fried chicken, gooey mac and cheese, collard greens and unending supplies of sweet tea. The service is warm and friendly, and there&rsquos never a shortage of fantastic biscuits. Next door, there&rsquos also the Hams & Jams country market, where you can pick up pounds of barbecue as well as preserves, kitchen goods and Loveless gear to take home.

The Farm House

Thanks to its convenient-to-everything downtown location, the Farm House can play the power-lunch locale for both locals who are stopping in for a midday meeting and visitors trying to tackle the many historical music sites nearby &mdash it&rsquos a stone&rsquos throw from the Country Music Hall of Fame. Whatever the occasion, Chef Trey Cioccia is up for it, serving snacks like a pimento-cheese beignet or pork belly toaster pastry, along with inventive daily blue plates that might feature a catfish sandwich or wings with an Alabama white sauce. And don&rsquot miss dessert: There&rsquos always a solid lineup of housemade ice creams and sorbets.


“Fried chicken and Champagne?… Why the hell not?!” That is the question it’s also the slogan of Texas joint Max’s Wine Dive, which got its start in Austin but today has five locations, all featuring casual, industrial décor and top-notch food. Don’t miss their house-made jalapeño-and-buttermilk-marinated chicken, served with home fries, collard greens and Texas toast and chipotle honey or hot sauce on request.

Trina’s, one of the quirkier eateries in Boston, Massachusetts, features delicious, creative renditions of a dizzying variety of cuisines and cocktails in a vintage-noir, vaguely Southern atmosphere. Among other things, head chef Suzanne Maitland tops a buttermilk waffle with fried chicken and drizzles it with hot pepper maple syrup. It's a must-order — and it’s even better paired with a signature Trina’s brunch cocktail.


Drink Local and Support NC Farmers! — The Bee Sting Cocktail at Sitti

It’s summer time which means we’ll need some refreshing quaffs to chase away the blues associated with the Southern heat. So when Sitti General Manager Patrick Ewaldasked for a Southern classic cocktail to showcase our rooftop honey, it made perfect sense to pay homage to our roots with The Bee Sting.

The Bee Sting is no joke. While some variants appear to have roots in England, for all intents and purposes, the cocktail was born at the Loveless Cafe, Nashville’s institution for Southern cuisine and great music. The Loveless combined true Southern ingredients: moonshine, sweet tea, lemon and mint, and best of all: honey.

The Sitti variation of this humdinger is no less buzz-worthy. We use Midnight Moon, a corn whiskey distilled at Piedmont Distillers in Madison, NC. Add that to a mixture of lemon juice, mint, and simple syrup infused with honey directly from Sitti’s rooftop at 137 S. Wilmington Street. Then it is finished off with freshly steeped Ceylon Pekoe black tea from Tin Roof Teas in Cameron Village for a cocktail treat that is both refreshing and sustainable!

So, if you haven’t done anything local today, run on down to the bar at Sitti and let one of our mixologists whip you up a Bee Sting! There may be no better cure for the summertime blues than a nice glass of Southern delight out on our back porch in our courtyard.


Photo shoot for Short Mountain Moonshiners


Jeff Schuler snaps a few photos of Josh Smotherman, Short Mountain Distillery’s Head of Production.

When our welder saw all the lights being set up Friday he joked with Ricky that we were going to make him famous. I told him he better get Ricky’s autograph while he can.

If it weren’t for a final piece of compliance I would have had all three of our moonshiners fire up the still right then just to warm us all up. The temperature in the shiner’s shack must have been close to freezing, but once the shiner’s took their jackets off for photos and the stories started flying, the room warmed right up.

Friday was one of those personal moments of pride after looking through the photos and seeing and feeling the history we are about to make together. I can’t wait for you to meet these living legends of our state’s whiskey making heritage.


Voir la vidéo: This Is What Scientists Found at the Bottom of the Niagara Falls That Left Them so Disturbed (Décembre 2021).