Autre

Goode's Armadillo Palace : nouvelles créations de cocktails

Goode's Armadillo Palace : nouvelles créations de cocktails

L'Armadillo Palace dispose d'un bar à service complet, de concerts plusieurs jours par semaine, de plats réconfortants traditionnels du Texas et d'une ambiance qui capture parfaitement l'esprit du Texas.

Il n'est pas surprenant que la cuisse de tatou ait une histoire de boissons : le célèbre joueur de violon, Leon "Pappy" Selph, aimait jouer au BBQ Original Goode Company à proximité pour un paiement de seulement 65 $ et une bouteille de Jack Daniel's.

Récemment, Levi Goode, propriétaire, chef et homonyme des établissements Goode, a expérimenté la création de cocktails originaux pour l'Armadillo Palace. L'un des favoris de Levi est le cocktail au bourbon infusé de poitrine, qui a été préparé en incorporant des éléments de barbecue texan dans une boisson classique.


Goode's Armadillo Palace : nouvelles créations de cocktails - Recettes

Roulé à la main, poinçonné et frais cuit au four avec du beurre de miel de sel de mer et de la confiture maison

Ufs farcis au ruban bleu

Taquitos Dorados

Poulet fumé et fromage blanc mexicain dans des tortillas de maïs croustillantes avec crème d'avocat

Empanadas au porc et au chili vert

KENEDY RANCH CARNE DISCADA

Ragoût d'inspiration vaquero du sud du Texas avec un steak de jupe tendre, de la salsa borracha et des tortillas de maïs faites à la main

Fromage Piment Vert Chili

Cheddar blanc et jaune vieilli, piments verts rôtis au feu, craquelins maison, céleri

Coureurs de cailles Deer Camp

Enveloppé de bacon et rôti sur du mesquite, servi sur un lit de maïs à la crème jalapeño

Cantina Queso

Fromages américains fondus et cheddar fort, servis avec des jalapeños marinés et des croustilles de tortilla croustillantes

Guacamole sur commande

Servi avec votre choix de bacon, ail rôti, chicharron, oignon rouge mariné et croustilles tortilla croustillantes

Chili con carne

Peaux de porc frites

Brochettes De Poulet Grillé

Servi avec sauce BBQ blanche


L'extension d'Armadillo Palace s'ouvre en fanfare le 2 juillet

1 sur 27 Le cocktail El Guapo Viejo au Goode Co. Armadillo Palace. Le populaire restaurant/bar/salle de musique organise une fête le 2 juillet pour célébrer son expansion qui comprend un nouveau bar, une salle de danse et un patio.
James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

Levi Goode, PDG de Goode Co., pose pour un portrait au palais de Goode Co. Armadillo. Le populaire restaurant/bar/salle de concert organise une fête le 2 juillet pour célébrer son expansion qui comprend un nouveau bar, une salle de danse et un patio. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

Levi Goode, PDG de Goode Co., pose pour un portrait au palais de Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

5 sur 27 Le cocktail Peach Fuzz Mule au Goode Co. Armadillo Palace. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

7 sur 27 Une plaque de sol en métal pour Leon "Pappy" Selph dans le cadre d'une dédicace aux musiciens du Texas au Goode Co. Armadillo Palace. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

8 sur 27 Une plaque de sol en métal pour Leon "Pappy" Self dans le cadre d'une dédicace aux musiciens du Texas au Goode Co. Armadillo Palace, le 30 juin 2016, à Houston. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

10 sur 27 La nouvelle salle de danse du palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

11 de 27 Un violon de l'artiste de musique country Charlie Daniels à Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

13 de 27 Une photographie de l'artiste de musique country Waylon Jennings au Goode Co. Armadillo Palace. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

14 sur 27 Le PDG de Goode Co., Levi Goode, pose pour un portrait au palais de Goode Co. Armadillo, le 30 juin 2016, à Houston. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

16 sur 27 Un panneau à l'intérieur du palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

17 sur 27 Le cocktail Well-Traveled au Goode Co. Armadillo Palace. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

19 sur 27 Le PDG de Goode Co., Levi Goode, pose pour un portrait au palais de Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

20 sur 27 Une affiche de concert vintage au palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

22 sur 27 Une affiche de concert vintage au palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

23 de 27 Affiches de concert vintage au palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

25 sur 27 Le cocktail Well-Traveled au Goode Co. Armadillo Palace. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

26 de 27 Le palais Goode Co. Armadillo. James Nielsen/Houston Chronicle Voir plus Voir moins

Levi Goode est prêt à montrer à la ville un nouveau palais Armadillo et environ trois fois la taille et peut-être 10 fois le plaisir snazz et honky tonk.

Samedi, l'Armadillo Palace de Goode organise une fête de l'indépendance appelée Red, White & 'Que avec des dégustations de bière, des tacos gratuits, des apéritifs passés et de la musique live. La fête marquera les débuts de l'expansion de l'Armadillo Palace, qui est à tous égards impressionnant, pensez-y comme une nouvelle génération de l'un des lieux de restauration, de boisson et de musique en direct préférés de Houston.

Goode, en collaboration avec Jim Herd de Collaborative Projects, a pris l'espace d'entrepôt derrière Armadillo (anciennement un magasin automobile) et a créé un lieu de style salle de danse texan de 4 000 pieds carrés qui est à la fois impétueux et romantique, audacieux et joyeusement authentique. À une extrémité, les clients trouveront un nouveau bar appelé Orange Blossom Bar, inspiré du violoneux honky tonk Leon "Pappy" Selph, connu pour son interprétation de "Orange Blossom Special". Le bar, conçu pour ressembler à une voiture-bar (l'Orange Blossom Special était un train de passagers reliant New York et Miami), arborera une nouvelle carte de cocktails du directeur des boissons Rob Crabtree, qui a également créé une liste indulgente de hooochs spéciaux qui comprend plus de 110 bourbons.

À l'autre extrémité se trouve une nouvelle scène dont le fond est façonné à partir de lattes de bois récupéré et arborant le célèbre logo Goode. Entre les serre-livres se trouve une salle voûtée bordée de guitares (Willie Nelson, George Strait, Charlie Daniels, Keith Richards, Tom Petty) et d'agrandissements de photos en noir et blanc d'Henry Horenstein qui a documenté la scène de la musique country dans « Honky Tonk : Portraits de Musique country." Les murs sont également décorés d'affiches musicales du célèbre siège mondial d'Armadillo à Austin.

"Je voulais créer un espace qui ait l'intimité d'un bar à cocktails mais l'ouvre pour des concerts", a déclaré Goode.

À cette fin, Armadillo augmentera son programme de musique live en réservant environ 80 spectacles par an. La salle peut être configurée en différentes tailles et dispositions de sièges.

En plus du bar et du music-hall, le nouvel espace comprend un vaste espace extérieur avec sa propre scène, de généreux sièges ombragés, un patio couvert sur toute la longueur de la salle, un bar extérieur et un foyer de style foyer pouvant accueillir des cuisine animale pour des dîners familiaux.

Comme si la nouvelle zone n'était pas assez cool, Goode a une autre surprise dans la manche de sa chemise à boutons-pression. Sur le sol du patio, il a créé un Legendary Texas Musicians Walk of Fame. Considérez-le comme le Hollywood Walk of Fame dédié à 16 musiciens emblématiques nés dans le Lone Star State, dont Willie Nelson, Janis Joplin et Freddy Fender. Et, oui, feu Pappy Selph qui jouait à Goode Co. Barbecue tous les vendredis soirs.

Bientôt sera l'achèvement de l'extension Armadillo Palace : un nouveau menu du chef David Luna. Un aperçu du nouveau menu sera disponible à l'achat samedi, y compris des taquitos de poulet fumé, des empanadas au chili vert, des empanadas campechana faites avec des peaux de porc frites aux piments rôtis au feu avec de la poussière de fromage cheddar et des tacos de carnitas au porc. Mais ce n'est qu'un avant-goût. Goode a déclaré que le nouveau menu s'inspire du voyage culinaire de sa famille dans le Nouveau Monde, qui comprend les aliments du sud des États-Unis, de la côte du golfe, du Texas et du Mexique. Les plats prévus comprenaient des viandes de rôtisserie au feu de bois, des steaks de Porterhouse, du sébaste sur la demi-coquille, une tête de cochon "style carnitas" servie avec des tortillas de maïs et de farine faites maison, des cailles et un po'boy aux crevettes et aux huîtres.

Les billets pour Red, White & 'Que coûtent 15 $ par personne. Les portes ouvrent à 16h et la fête dure jusqu'à 22h. La fête comprend de la musique de Roxy Roca, des tacos gratuits, des apéritifs et des dégustations de bière de la brasserie Buffalo Bayou. La moitié des recettes du billet bénéficiera à la Lone Star Veterans Association, qui se consacre au service de la communauté locale des anciens combattants.

Armadillo Palace, 5015 Kirby, ouvrira ses portes au public à 22 heures.

Goode a déclaré qu'il était ravi de montrer au public un projet qu'il planifiait depuis trois ans. "Nous sommes prêts à avoir ce bébé", a-t-il déclaré.


Goode's Armadillo Palace : Nouvelles créations de cocktails - Recettes

Goode Company’s Palais Tatou a reçu un lifting l'année dernière après avoir subi une rénovation qui comprenait un nouveau bar, une salle de danse, une cour arrière invitante et, peut-être le plus important, un agrandissement de la cuisine. Le saloon/salle de danse du Texas – une destination pour la cuisine, la musique, les divertissements et tout autour de l'hospitalité du Sud du Texas – a lancé son nouveau menu pour le déjeuner et le dîner le vendredi 21 avril.

La rénovation de la cuisine a été achevée la semaine du 10 avril, et le propriétaire Levi Goode et chef R&D David Lune (auparavant de Flora & Muse, Shade, Line & Lariat) ont été impatients de lancer le nouveau menu du restaurant. Il a tout ce qu'un Houstonien voudrait - des saveurs enracinées dans le sel du golfe, l'âme du sud, les épices du Mexique et la fumée de mesquite du Texas.

Peaux de porc frites avec de la poudre de cheddar blanc à l'Armadillo Palace

Nous nous sommes arrêtés la semaine dernière et Levi et Luna nous ont fait un tour complet du nouveau menu. Il y a beaucoup de choix, et bon nombre des nouvelles options sont destinées à être partagées, comme les peaux de porc frites (photo ci-dessus) qui sont saupoudrés de cheddar blanc. À 4 $, ce sont des plats bon marché (et ringards). Ils seront toujours éclatants lorsqu'ils toucheront la table. Et ne négligez pas la corbeille à pain (5 $, photo ci-dessous). Du pain de maïs frais et des biscuits au babeurre sont servis avec des confitures de saison et un beurre à la bière et aux échalotes. Espérons simplement que le reste de votre nourriture sort peu de temps après le panier de pain - une fois que vous avez commencé, vous ne pouvez plus vous arrêter.

Le panier à pain du porche arrière

Lavez les glucides avec l'un des nouveaux cocktails créés par Rob Crabtree, comme le rafraîchissant Luckenbach Mule (9 $) avec de la vodka, Ancho Reyes, gingembre, pastèque, citron vert et soda. Il est léger et lumineux avec une bonne quantité de gingembre.

Bien sûr, les classiques de Goode Company comme le campechana aux fruits de mer, les huîtres du Golfe, le gombo aux fruits de mer et les po’boys trouvent toujours leur place au menu. Mais si vous vous arrêtez pour découvrir les nouveautés, essayez le déjà populaire Deer Camp Quail Runners (14 $, photo ci-dessous). Les cuisses de caille sont enveloppées de bacon et rôties sur du mesquite et servies sur un lit de gruau de cheddar blanc et de tomates rôties. Tout tourne autour de la fumée sur ces petites pattes, et les jus qui se sont réunis au fond de la poêle en font une trempette légèrement sucrée et complexe.

Il est facile de laisser passer une salade dans un endroit comme celui-ci et, franchement, si nous mangions nous-mêmes, nous l'aurions probablement fait. Dieu merci, nous avions des guides de menu, car nous avons déjà développé une envie de salade romaine carbonisée (7 $, photo ci-dessous). Le quartier de romaine a une saveur fumée intensément profonde qui se marie à merveille avec l'oignon rouge mariné vif, le queso fresco et les pepitas aux noix. Il est arrosé d'une vinaigrette crémeuse au parmesan et à la ciboulette pour unifier le tout.

Un nouvel élément d'entrée qui, selon le restaurant, représente les « quatre piliers du voyage culinaire de Goode » susmentionnés est la carnitas de tête de cochon du patrimoine (26 $, pour deux ou plus, photo ci-dessous). Le porc de lait est cuit à la façon des carnitas et servi avec des salsas fraîches et des tortillas faites à la main. La tête de cochon est apportée à la table avec le même facteur époustouflant qu'une assiette de fajitas grésillante et fumante. La tête est déjà pré-marquée, alors passez le couteau sous la viande et vous obtiendrez des morceaux de tête de cochon humide avec une peau croustillante et carbonisée.

Deux autres plats remarquables qui vous emmèneront dans des directions différentes sont le sébaste sur la demi-coquille (27 $), simplement préparé et vous évitera un coup de soleil, et la côtelette de porc héritage de 12 onces (26 $, photo ci-dessous) qui est séchée maison et rôtie lentement sur des charbons de mesquite, servie avec de la confiture de tomates et de bacon et une tranche de poitrine de porc.

Besoin d'aide pour décider entre les côtés à partager ? Le maïs à la crème (6 $) est agrémenté d'épices mexicaines, de fromage et de coriandre pour une version élote du plat d'accompagnement du sud. Et les pommes de terre à la graisse de canard parfumées au romarin (6 $) sont aussi addictives que cette corbeille à pain.

Et nous savons qu'il ne faut pas sauter le dessert dans un restaurant Goode Company (hum, tarte aux pacanes), et l'Armadillo Palace ne fait pas exception. Le Texas Sheet cake (6 $, ajoutez 2 $ pour une glace à la vanille, photo ci-dessus) est moelleux, pas trop dense et garni de pacanes confites, et le cordonnier à la fraise tequila (6 $, photo ci-dessous) égayera votre palais après un repas de viande fumée.


Best Of :: Nourriture et boissons

Armadillo Palace sert d'excellentes frites de bistrot du Texas. Coupes fines avec la peau et saupoudrées de juste assez de sel assaisonné, ces frites sont parfaitement accompagnées d'un accompagnement de la célèbre sauce barbecue de Goode Company. Le ­secret ici les fait frire deux fois, ils sont donc croustillants à l'extérieur et tendres au milieu. Si vous aimez un hamburger et des frites fantastiques et que cela ne vous dérange pas d'écouter de la musique country et d'être lorgné par la taxidermie, alors Armadillo & ShyPalace vaut bien une visite.

Quand il s'agit de se gaver de gourmandise, personne ne le fait mieux que le buffet à volonté d'inspiration asiatique du V Star. Situé dans un centre commercial juste à côté de l'I-45, cet endroit a presque tout pour plaire. Un bar à fruits, des préparations de salades, une station de soupe et un bar à fruits de mer débordant d'huîtres sur la demi-coquille, de crevettes, de pattes de crabe royal et d'écrevisses épicées font vrombir votre moteur. Ensuite, choisissez parmi plus d'une douzaine de types de sushis avant de vous diriger vers les deux longs chariots de buffet remplis en permanence de plus de 30 entrées. Les sélections vont des ailes de poulet frites et de la pizza aux plats chinois typiques que vous vous attendez à voir dans un buffet, tels que le poulet du général Tso, le bœuf du Sichuan, l'œuf foo young et le lo mein. Oh, et n'oubliez pas le dessert. Alors que la gourmandise peut rapidement se transformer en paresse, les convives se sentiront légers et vertueux après avoir payé seulement 9,25 $ pour cette gâterie qui brise le ventre.

Bien sûr, la nourriture est bonne, mais au Grove, tout est question d'ambiance. Les clients traversent l'entrée et font face à un mur de fenêtres en flèche qui donne sur les chênes et les pelouses du parc Discovery Green. Les planchers et le plafond en bois sombre ajoutent une touche chaleureuse à ce restaurant par ailleurs élégant et moderne qui se fond presque parfaitement dans son parc paisible. Essentiellement une grande salle, le restaurant a une atmosphère ouverte et aérée, c'est un endroit idéal pour se détendre un dimanche après-midi ou être vu parmi les convives formels bien nantis la nuit. Si un repas complet est trop copieux, prenez l'ascenseur jusqu'à la Tree House, un bar et un balcon/patio en bois niché dans les toits de la ville qui offre l'une des vues les plus relaxantes des environs.

Convivial, arrangeant et d'une propreté impeccable, ce restaurant de barbecue de premier ordre a récemment ouvert ses portes à Acres Homes, non loin des cendres du regretté William's Smokehouse. Le propriétaire Clarence Pierson est un ours d'homme qui connaît ses viandes fumées. Il cuisine sur un barbecue Klose honnête à Dieu, alimenté au bois et fabriqué à Houston, et pas un de ces barbecues virtuels en acier inoxydable au gaz qui brûlent un peu de bois de temps en temps. La poitrine de bœuf profondément fumée de Pierson est remarquable et ses côtes de porc sont tendres mais moelleuses. Les haricots de style Louisiane sont mélangés avec de la viande et beaucoup d'assaisonnements, de sorte qu'ils ressemblent à un croisement entre les fèves au lard et le piment. Les desserts comprennent du cordonnier aux pêches fait maison et du pudding au pain. Il y a une grande table de style familial au milieu de la salle à manger et mdash tirez une chaise et faites-vous de nouveaux amis.

Si le festival de saucisses du centre-ville ou le jock-stock du village ne sont pas votre tasse de thé, le Stag's Head et sa sélection de bières de qualité supérieure à la quantité peuvent être un paradis pour les hopheads. Plutôt que d'essayer de transporter autant de bières que possible ou d'utiliser des gadgets, ils ont réfléchi aux bières qu'ils servent, notamment Belhaven, Full Sail Pale Ale et Fuller's ESB. Avec beaucoup de bières spéciales et de la bonne nourriture, ils font même un cocktail décent. Contrairement à de nombreux bars à bière en ville, le Stag fait plus que simplement tirer une bière dans un verre de pinte et vous facturer plus cher qu'un gallon d'essence.

Bien sûr, Houston's fait partie d'une chaîne nationale, mais bon sang, savent-ils comment mélanger un sacré sanglant. Situé sur Kirby juste au sud de 59, le restaurant haut de gamme ne martèle pas ses clients avec trop de poivre et de chaleur, optant pour une approche moins épicée et plus savoureuse de l'un des remèdes préférés contre la gueule de bois du week-end en Amérique. En plus du jus de tomate, leur recette comprend une sauce cocktail maison, beaucoup de raifort et juste le soupçon parfait de Worcester. De nombreux mélanges n'ont malheureusement pas assez de raifort, mais heureusement, ce n'est pas un problème chez Houston. Ici, une paille est presque inutile à cause des délicieux morceaux flottant dans le Bloody Mary qui pour seulement 7,50 $ vous donneront l'impression que vous venez de manger le repas parfait.

Les propriétaires Laurence et Chris Paul du célèbre Café Rabelais ont réussi à créer une authentique expérience de brasserie au cœur de Montrose avec leur Brasserie Max & Julie. Sans trop d'imagination, vous serez transporté à Paris en un instant, et pas seulement par le décor. Ils ont Kronenbourg à la pression et une excellente sélection de vins français qui ne feront pas sauter la banque. Il ne vous reste plus qu'à choisir parmi le vaste menu de plats de brasserie traditionnels comme soupe à l'oignon, escargots, foie gras ou pâté en entrée. Pour votre plat principal, vous ne pouvez pas vous tromper avec le steak tartare et frites, les bœuf bourguignon ou la cassoulet. Terminez par un soufflé. Tous ces plats classiques sont préparés à la perfection, et vous ne trouverez pas d'endroit plus charmant que celui-ci.

Le pain de campagne fabriqué par les frères Louis et Robert Wu est un pain dense, d'environ 15 pouces de long, en forme de ballon de football allongé saupoudré de farine, ce qui fait que tout ce qu'il entre en contact avec du blanc. Et il est si croquant que prendre une bouchée peut provoquer des égratignures dans la bouche. Ce pain est servi dans la plupart des meilleurs restaurants italiens de la ville et est absolument le meilleur pour tremper dans l'huile d'olive. Servi uniquement avec du beurre, il est addictif, que ce soit le jour de son achat ou le lendemain et, une fois qu'il a un peu durci, en toast. Il n'y a qu'une chose qui ne va pas avec ce pain, c'est qu'il se vend rapidement.

C'est une bonne chose que cette taqueria soit un endroit pour le petit-déjeuner le week-end uniquement. Sinon, nous enfoncerions nos dents dans le migas sept jours sur sept. Vous devrez peut-être faire la queue pour passer votre commande, mais une fois que vous l'avez fait, asseyez-vous et prenez un peu de jus d'orange fraîchement pressé de Goode Company Taqueria sur le patio relaxant ou dans l'espace intérieur génial, et bientôt, votre nom sera appelé . Les assiettes chaudes de magnifiques gaufres aux pacanes sont légères avec une vraie saveur maison. Des plats d'œufs salés sont partout dans le menu, ajoutez-les à de la viande ou optez pour un succulent côté de caille. Le café est excellent, mais avec l'ambiance décontractée de Taqueria, personne ne regardera à deux fois si vous insistez pour obtenir l'un des épais milk-shakes au chocolat à la cannelle pour bien commencer la matinée.

La viande utilisée pour le barbacoa de Borrego est de l'agneau, et il est de couleur plus claire et légèrement plus sucré que le bœuf traditionnel utilisé dans la plupart des barbacoa que l'on trouve dans les meilleurs restaurants de tacos de Houston. C'est un excellent taco, quelle que soit l'heure de la journée. L'agneau est cuit lentement dans des épices mexicaines traditionnelles jusqu'à ce qu'il se désagrège. Dans une tortilla de maïs maison enduite de haricots frits et garnie uniquement d'oignons hachés, de coriandre et de sauce piquante, c'est l'un des meilleurs tacos que vous ayez jamais mangé et à 2 $, l'un des moins chers également. Dommage qu'il ne soit disponible que le week-end. Choix des lecteurs : Taco's a Go-Go

Outre la nourriture fabuleuse servie ici tous les dimanches, c'est aussi la meilleure affaire à Houston avec un somptueux buffet au prix incroyable de 12,99 $ par personne. Et comme si cela ne suffisait pas, les mimosas sans fond sont à 7,99 $ et la sangria sans fond à 8,99 $. Commencez avec un bol chauffant de sopa de camarones, une soupe à base de crème qui regorge de fruits de mer comme de légumes. Évitez les omelettes et les gaufres faites sur commande à moins que vous n'ayez juste à les avoir et essayez le jalape farci aux crevettes et les ntildeos, le salvadorien pupus enveloppé dans des feuilles de bananier, le migas ou les enchiladas au maïs ou aux épinards. Terminez par le bœuf chipotle ou le tilapia poêlé. Mais assurez-vous d'essayer les desserts incroyables, qui comprennent un flan, un incroyable tres leches et un pudding au pain avec sauce au whisky.

Le 105 Grocery & Deli est situé dans le hameau rural de Washington, non loin du parc d'État de Washington-on-the-Brazos. À l'intérieur, il y a beaucoup de caisses de boissons fraîches et environ six tables dispersées à l'intérieur. Les hamburgers sont préparés sur une plaque chauffante derrière la caisse enregistreuse. Ils sont emballés dans du papier de soie dans un panier en plastique bleu doublé de papier rempli de frites dorées. La viande déborde du pain. Il est de forme inégale, avec beaucoup de zones croustillantes carbonisées le long des bords. Chaque galette semble être d'environ deux tiers de livre. Un morceau rond d'iceberg et deux tranches de tomate sont placés sous le hamburger dans la configuration "à l'envers" avec une petite pincée d'oignons hachés et quelques tranches de cornichon. Le petit pain surdimensionné gonflé est bien grillé et tartiné de moutarde jaune et de Miracle Whip. S'ils passaient de la vinaigrette à la vraie mayo, ce serait probablement le meilleur hamburger du Texas.


Goode Company Restaurants lance le nouveau concept de poulet frit à emporter Goode Bird

Goode Company a annoncé vendredi que Goode Bird, qui opère dans la cuisine de l'Armadillo Palace au 5015 Kirby Dr., fera ses débuts le dimanche 12 juillet 2020.

L'une des chaînes de restaurants les plus connues de Houston a lancé un nouveau concept à emporter uniquement.

Goode Company a annoncé vendredi que Goode Bird, qui opère dans la cuisine de l'Armadillo Palace au 5015 Kirby Dr., fera ses débuts dimanche.

Le menu met à l'honneur le poulet frit du sud. Un oiseau entier ou semi-naturel est saumuré avec du thym, enrobé de babeurre assaisonné et de miel, et saupoudré de farine avant d'être frit.

Au lieu de frit, vous pouvez opter pour un poulet rôti à la broche assaisonné de romarin frais, de citron et d'ail et rôti au feu de mesquite.

Les entrées vont des biscuits au beurre de miel au sel de mer au fromage piment vert chili, tandis que les accompagnements comprennent du chou vert, du gombo frit, du macaroni au fromage au piment, du maïs en crème aux jalapenos, de la purée de pommes de terre, du riz salé cajun, du gombo frit, des frites coupées à la main et des haricots rouges et du riz.

Des salades (pensez au BLT haché avec du bacon tranché épais, des tomates anciennes, des crumbles de fromage bleu, une vinaigrette aux oignons verts et des croûtons de pain de maïs), un hamburger maison, un sandwich au poulet et des filets de poulet sont également au menu.

Pour le dessert, choisissez parmi les produits de base de Goode Company, tels que la tarte aux pacanes Brazos et la tarte à la crème au chocolat.

La carte des boissons propose trois champagnes à la bouteille, des bières à la canette ou à la bouteille et des cocktails comme le Mezcal Margarita avec du sirop de pastèque fraîche, de la liqueur d'orange et du jus de citron vert.

Le chef/propriétaire des restaurants Goode Company, Levi Goode, a déclaré que son amour pour le poulet frit avait inspiré le nouveau concept.

"Pendant des années, je voulais ouvrir un &lsquochicken joint&rsquo où je pourrais vraiment laisser briller mes racines du Sud, et j'ai décidé que s'il y avait un moment où les gens avaient besoin d'un peu de confort, c'est définitivement maintenant", a déclaré Goode dans le communiqué. &ldquoNous voulons que Goode Bird ramène des souvenirs de repas décontractés du week-end en famille, des plats préparés à partir de rien avec des ingrédients simples et des assaisonnements émouvants et servis avec amour.La seule différence est que nous faisons tout le travail et que vous pouvez passer plus de temps avec la famille et amis faisant de nouveaux souvenirs.&rdquo

Le menu Goode Bird&rsquos sera disponible en semaine de 16h à 20h. et samedi et dimanche de 12h à 20h. Les commandes peuvent être passées en appelant le 713-999-4180 pour un ramassage au 5015 Kirby Dr. La livraison est disponible via Doordash et Grubhub.

Un pour cent de tous les achats sera reversé à divers organismes de bienfaisance de Houston.


Jetez un œil au nouveau Goode Company Armadillo Palace

Par Goode Company Armadillo Palace 23/11/2016

Jetez un coup d'œil au palais Armadillo de New Goode Company

Goode Company Armadillo Palace propose de la musique country en direct et des plats populaires de style texan depuis plus d'une décennie. Mais, comme toute entreprise de qualité, la Goode Company - qui a ouvert Armadillo Palace en 2004 - n'est pas du genre à se laisser aller.

Ainsi, plutôt que de se contenter de l'un des lieux de musique country les plus populaires de la ville, le propriétaire d'Armadillo Palace a entrepris une expansion et une rénovation à grande échelle. Le palais Armadillo, nouveau et amélioré, a été exposé en juillet avec une fête de l'indépendance intitulée "Red, White and 'Que". L'événement d'une journée a présenté des dégustations de bière et de nourriture avec de la musique en direct.

Alors que le palais Armadillo est resté ouvert pendant la construction, les habitants ont eu droit à une nouvelle expérience depuis l'inauguration de l'institution Kirby Drive cet été. Ce qui était autrefois un restaurant de 5 400 pieds carrés s'est maintenant transformé pour inclure une salle de concert intérieure avec un bar à cocktails, un café en plein air et une scène de musique en direct. Le lieu, qui a depuis triplé de taille, peut désormais accueillir plus de 1 000 personnes. Cela comprend la conversion de ce qui était autrefois un entrepôt en un honky-tonk de style texan de 4 000 pieds carrés.

Les habitués d'Armadillo Palace, et ceux qui découvrent le lieu, vont se régaler avec les équipements nouveaux et mis à jour du country joint.

Une célébration de la musique en direct

Armadillo Palace, avant sa rénovation, figurait déjà parmi les honky-tonks les plus raffinés et les plus populaires de la ville. Mais avec un espace agrandi et une salle de danse plus grande, Armadillo Palace s'est imposé comme l'un des meilleurs lieux de musique live de Houston. Les principaux acteurs de la scène country commencent à remarquer que Chris Knight et Charlie Robison, de Houston, donneront un concert sur la nouvelle scène de l'arrière-cour de l'Armadillo Palace le 16 décembre. Les autres spectacles à venir incluent Southern Slang et les Black Lillies.

Houston, en particulier d'octobre à avril ou mai, est le meilleur temps pour les terrasses, ce que le propriétaire de l'Armadillo Palace a pris en compte lors de la planification de son avenir. L'arrière-cour du lieu comprend désormais une scène de musique en direct, un grand patio, des sièges de style lounge et un bar satellite Airstream. Et pendant les mois de mai-septembre, lorsque la ville peut être qualifiée de douce en toute sécurité, l'espace extérieur de l'Armadillo Palace comprend des parasols et des zones climatisées avec des ventilateurs.

Armadillo Palace n'est pas seulement un joint country de style texan, il souhaite également que les clients se souviennent de ces musiciens qui ont aidé à tracer la voie du pays texan. Le lieu présente désormais un Walk of Fame des musiciens du Texas, un hommage à 16 auteurs-compositeurs-interprètes légendaires nés au Texas. Cela inclut des artistes emblématiques tels que Willie Nelson, Janis Joplin et Joe Ely, dont ce dernier a signé sa plaque Walk of Fame à la suite d'une récente performance.

Et parce que la Goode Company a pour but de célébrer ses racines, Armadillo Palace a une plaque célébrant le regretté Leon "Pappy" Selph, le célèbre violoniste de Houston qui jouait autrefois tous les vendredis soirs au restaurant original Goode Company Barbeque (qui réside en face de Palais Tatou). Armadillo Palace rend également hommage à Selph via son Orange Blossom Bar. Le violoniste a souvent interprété son interprétation de l'Orange Blossom Special et est parfois crédité comme l'auteur de la chanson. La chanson et le bar ont été inspirés par l'Orange Blossom Special, un train de voyageurs de luxe qui reliait New York et Miami. Le bar propose une vaste carte de cocktails, comprenant plus de 100 sélections de bourbon différentes.

Le look de l'Armadillo Palace n'était pas la seule chose à faire peau neuve. Goode Company profitera de la rénovation du lieu pour remanier son menu. Les favoris actuels campechana, chili de venaison et sandwich au yardbird resteront, tandis que les nouvelles offres comprendront des taquitos au poulet fumé, des carnitas de porc, des peaux de porc frites et de nombreux autres plats qui célèbrent les offres culinaires de la côte du golfe, du Texas et du Mexique.

Que ce soit pour une fête de bureau, des festivités de rodéo ou même une fête d'anniversaire, Armadillo Palace a toujours été un hotspot pour accueillir des événements privés. Avec un bar et une arrière-cour agrandis, sans parler d'une toute nouvelle salle de danse, Armadillo Palace continue de se classer parmi les meilleurs espaces événementiels privés de la ville. Si vous cherchez à organiser un événement d'entreprise, ou même si vous et des amis voulez simplement faire bouillir une grosse écrevisse, Armadillo Palace est fait pour vous.


Le nouveau bar roulant vous apporte les boissons et la nourriture de Goode Company

Yonderlust fait des mouvements. (Photo par Allison Moorman)

Le cocktail de la soirée comprenait du gin, du prosecco, de la pastèque et du chili.

Le chef Troy Guard a montré son style avec des curseurs d'agneau.

Vous n'avez pas vécu jusqu'à ce que vous ayez essayé cette crevette marinée.

La fête a inspiré la recette des huîtres grillées au mesquite.

Vous ne pouvez pas dire non aux crevettes marinées de Guard.

Mark Stalling a fourni les airs.

La collaboration du dîner a été un grand succès.

Les gens ne pouvaient pas en avoir assez de Yonderlust.

Le dîner a attiré pas mal de monde.

Yonderlust est disponible pour tous vos besoins de restauration.

C'est l'heure d'un sacré verre sur roues. Goode Company, de la renommée du barbecue, de la taqueria, des fruits de mer, de la cantine et du tatou géant, a créé un bar itinérant. Pensez à un tout nouveau concept dans les fouilles à l'ancienne.

Le Yonderlust Mobile Airstream Bar renforce l'activité de restauration de Goode Co., en apportant de huit à 10 cocktails à la pression, des boissons glacées et des barmans à portée de main. Ou garage. Partout, vraiment. C'est un abreuvoir bien huilé en mouvement.

Et il promet des mises à jour sur des cocktails classiques comme Pimm's Cups et Old Fashioneds - tous servis instantanément. Les débuts officiels ont eu lieu mercredi soir à Armadillo Palace, même si Yonderlust a déjà fait sensation à River Oaks.

Il est environ 18 heures un mercredi et Goode Co. Armadillo Palace se réchauffe – littéralement. Un nuage à l'odeur délicieuse se déverse du fumoir, déclenché par la brise qui s'est levée, ainsi que la couverture nuageuse.

Chefs and cooks are slicing and dicing for the night’s special collaboration dinner between Levi Goode and Denver chef Troy Guard, who’s opening his very own steakhouse called Guard and Grace in Downtown Houston this November.

Guard may be from Colorado, but this isn’t his first Texas rodeo. This is the third of these collaboration suppers — other hosts include Drake Leonard at Eunice — but it’s the first that isn’t a sit-down kind of deal.

Goode had suggested a more casual ambience, with waiters passing around the hors d’oeuvres like Redfish dip on house-toasted baguettes. Guard was all for it.

Standing tables were set up on the sprawling patio, flanked by food stations, with four to five dishes from each of the chefs.

The crown jewel sat at the far back, a gleaming silver Airstream bearing a “BARTAY” license plate because of course.

Goode is winding his way through the growing crowd in his tan-colored cowboy hat, greeting familiar faces and strangers alike.

“I just thought it was kind of a cool project I wanted to do. It’s a 1968 Airstream Trailer called a Globetrotter,” Goode tells PaperCity. It may just trot around Texas, but it’ll go all over.

“I purchased it right about three years ago with the idea of turning it into a mobile bar. What better than having a cool prop for an event that’s also functional and can handle quenching thirsts at parties? It’s a great extension to the Armadillo Palace catering and events business,” Goode says.

There isn’t anything like it in town, which he proved at its unveiling at the Mens Clay Court Championship at River Oaks Country Club last month.

“It was out there nine days. Available for people to just walk up and get a cold drink. Everybody loved it,” Goode notes.

It’s just about ready to roll. “Phones are already ringing. People want to be the first ones to have it at their event or backyard party. I’m looking forward to making some memories and getting it out on the road,” he adds.

Meanwhile, beverage director Kyle Bell is running around the outdoor space, handing people the night’s signature cocktail: the Feisty Sardía, a drink of gin, watermelon, chili liqueur, lemon and prosecco. It’s got a little kick, just as it should in the Texas springtime.

“It’s been pretty popular, that’s awesome,” he laughs.

A woman standing at one of the tables accidentally knocks over an almost-empty cup with the ice-cold dregs of a Damne Good Margarita. Bell is over in a flash with a whole new round of margaritas, with a cocktail for everyone at the table.

“Yonderlust will obviously have frozen margaritas. They’re a staple for us at all of our concepts. I’ll go toe-to-toe with any other house margarita in the world. I’m biased, but the name fits,” Bell says.

People couldn’t get enough of Yonderlust.

Bell’s tasked with creating Yonderlust’s array of seasonal and rotating specialty cocktails. “We’ve barely kind of chipped the iceberg here on what we can do. I’ve got ideas for frozen Lynchburg Lemonades, whiskey Cokes,” Bell notes.

“Sometimes I close my eyes at night and it looks like a rolling Daiquiri bar in New Orleans with big Styrofoam cups,” he laughs. “Maybe at another time, we’re not ready for that yet.”

Guest’s recommendations helped catalyze a lot of the specialty cocktails. The new French 75 features a little elderflower, with floral notes to bring out the season.

Yonderlust has excited the whole team at Goode Co. “It’s not a new restaurant, but it feels like it,” Bell says.

Like Goode, Bell is most driven by the ease and convenience of the trailer. “It’s real simple. A quality, hand-crafted cocktail at the pull of a handle. We can literally pick it up and move it any time, any place. Wherever the call needs,” he adds.

Ready to Roll

This new rolling bar stands for what the Goode Co. brand strives for. “Being ready to do anything that’s asked. We don’t ever want to say no to somebody,” Bell says.

Goode feels it fits in with the philosophy, too. “It’s right in line with what we stand for. Fun, love, good time, food and drink, spending time with people,” he says.

“I don’t think there’s anything more special than being able to share the bounties of our region and state. Our little slice of hospitality is making sure people enjoy them. Plus, people tend to be a little happier with a drink in their hand and a bite of food in their mouth.”

On Goode’s side, that looked like a new recipe: mesquite grilled oysters with chile de arbol-epazote butter and seasoned breadcrumbs.

Plus crawfish tamales and his personal favorite, the rotisserie prime rib.

“We’ve got bone-in ribeye rolls that have been cooked over mesquite fire since early this morning, very slowly. You know, like you might do on the range, like cowboys might have done a couple hundred years ago,” Goode chuckles.

He topped it off with aged chimichurri, fresh horseradish cream and marinated roasted heirloom tomatoes.

Guard boasts a wide variety in his dishes, highlighting his personal flair. “I wanted to showcase what Troy Guard is all about, this is what we do. We did a Colorado lamb, sous vide for 48 hours, then barbecued with green chili, pineapple and ramp pico,” Guard notes.

Then, grilled hot links with housemade beer mustard, pickled gulf shrimp with fennel, Thai basil and olive oil, and even an octopus ceviche.

You’ll note a lot of Guard’s choices were inspired by the ocean. “People down here like a lot more seafood than in Denver, which is exciting and fun, so I definitely recognize that,” he laughs.

These collaborative dinners are teaching Guard what Houston is all about, prepping for Guard & Grace’s opening this fall. He’s all in on the city.

“I’m invested. I love the city, I love the community. We want to be down here as much as we can,” he says. He even closed on a condo this week.

“I’ve learned a lot. The people are great. What I’ve seen is everyone is excited about food, everyone loves food and going out and having a ball. They like big bold flavors,” he adds.

Keep your eye out for Guard & Grace’s opening this fall — and for Yonderlust. You’ll find the impressive aluminum bar drifting from Goode Co. concept to Goode Co. concept. And maybe even at your well-connected friend’s backyard barbecue.


Houston’s New Fried Chicken Hit is Flocking to The Woodlands for a Pop-Up Test — Goode Bird Has Wings

Levi Goode is taking his Goode Bird fried chicken to The Woodlands for a two-day pop-up. (Photo by Allison Moorman)

Levi Goode, the chef/restaurateur behind Goode Bird and the entire family of Goode Co. restaurants. (Photo courtesy of Goode Company)

Goode Bird sides range from fried okra, to green chili pimento cheese, Cajun dirty rice and more. (Photo by Allison Moorman)

This image of Goode Bird's buttermilk fried chicken could not look any more delicious. (Photo by Allison Moorman)

It's to-go only and orders required in advance for Goode Bird offerings. (Photo by Allison Moorman)

The Goode Bird menu includes adult beverages to-go. (Photo by Allison Moorman)

Goode Company Yonderlust mobile bar (Photo by Allison Moorman)

C hef/restaurateur Levi Goode’s newly-launched fried chicken venture, Goode Bird, has already proven so wildly successful at Goode Co.’s Armadillo Palace kitchen on Kirby that he is taking wing to The Woodlands for two days of pop-ups. If all goes well, Woodlands residents could expect a permanent finger-lickin’ Goode offering.

Goode began serving Southern style fried chicken and made-from-scratch sides and desserts in mid-July in a to-go only format that has been such a hit that most days are sellouts.

“I have a serious love for fried chicken and cooking it at home for meals around the table,” Goode says in a statement. “For years I’ve been wanting to open a ‘chicken joint’ where I could really let my Southern roots shine, and I decided that if there was ever a time when people needed a bit of comfort, it’s definitely now. We are so happy with the response from our diners Inside the Loop, and are excited to see how our Woodlands-area diners like Goode Bird.”

Goode’s fresh, hormone- and antibiotic-free, all-natural chicken from the Texas Hill Country is bathed in a thyme brine, seasoned buttermilk and Texas honey and dusted with flour. It’s deep-fried golden and crunchy. Offerings include spit-roasted chicken, chicken sandwiches and salads.

In addition to ordering a half bird or whole bird, chicken fingers are offered along with fresh buttered biscuits, deviled eggs, fried okra, slow-cooked greens, Cajun dirty rice and more. The desserts include the Goode Co.‘s famous Brazos Bottom pecan pie, chocolate cream pie, warm chocolate chip cookies and crispy peanut butter chocolate bars.

In appreciation of the community’s longterm support of the Goode Co. stable of restaurants, 1 percent of all sales from Goode Bird will be given to local charities.

This image of Goode Bird’s buttermilk fried chicken could not look any more delicious. (Photo by Allison Moorman)

The pop-ups are scheduled for Saturday and Sunday, August 22 and 23, with pickup available from noon to 8 pm at Goode Co. BBQ on Six Pines Drive. (The barbecue component is temporarily closed due to COVID-19). All orders must be made in advance. Walk-ups will not be allowed.

Orders must be placed in advance for both The Woodlands pop-up and the Armadillo Palace location. Order online here or by calling 713-999-4180.

Adding to the fried chicken spice is Goode’s Yonderlust mobile bar, an Airstream-turned-bar that brings signature cocktails, ice cold beer and wine to private events. It will be on site during the pop-ups. The menu includes cocktails such as Damn Goode Margaritas, spiked lemonade, Damn Goode bloody Mary’s and mimosas, to name a few.


Goode's Armadillo Palace: New Cocktail Creations - Recipes

Houstonians, how many chopped-beef sandwiches have you eaten in your life?

I’ve eaten at least 200 brisket sandwiches from Goode Co. Barbeque in my lifetime, and probably way more. Growing up in Memorial, the Katy Freeway location near Campbell was a regular hangout for our family and neighbors, classmates and teammates after lacrosse games and scout meetings and ballet classes. My dad often picked up barbecue on Sunday afternoons, bringing it home so that my family could feast on sausage, ribs and foil-wrapped chopped-brisket sandwiches on jalapeno cheese bread.

Goode Co. Barbeque. Photo courtesy of Facebook

When family visited from out of state, we’d spend an evening showing them Goode Co. with the stuffed bison (that terrified my little brother for a few years), saddles and Western bric-a-brac. When we needed to send a gift to a friend or relative across the country, we’d send them a pecan pie in a wooden box, branded with the famous words of the late Jim Goode: “You Might Give Some Serious Thought to Thanking Your Lucky Stars You’re In Texas.”

We were happy to be the annoying Tex-centric relatives living south of the Mason Dixie line. Even my uncle Shawn, who moved to the Houston area after 26 years serving around the world in the U.S. Air Force, has grown to love Goode Co. barbecue. He’s been unwell this past year, and while he was in the hospital in Cypress, we brought him, yes, chopped-beef sandwiches when we visited to lift his spirits and revive his appetite.

Goode Co. Barbeque pecan pie. Photo courtesy of Facebook

Last week my mom and I attended Jim Goode’s funeral, which was a true celebration of one man’s life. There were several references to his legacy in the Houston restaurant world and to his pioneering efforts in creating quality barbecue before he ever planted the seeds of a Goode Co. empire. While Jim was not well the last several years, his son Levi has directed the maintenance of Goode restaurants — in fact, the Armadillo Palace is in the middle of a big re-model/expansion, and they’ve strenghened the bar’s cocktail program – and kept the brand fresh.

Like Tex-Mex, barbecue is hotly debated amongst Texans. I have learned that I enjoy several styles however, having grown up with the Goode Co. menu, that’s probably what registers for me as most preferred. I even become sentimental about Goode-style barbecue. After all, often what we love most about the “right” way to prepare food is that it’s reflective of what makes us most comfortable.

Goode Co. Barbeque. Photo courtesy of Facebook

Jim Goode’s funeral caused me to think all weekend about a few different things, including what it’s like to try and uphold a brand your successful parent has worked hard to build. I wondered why diners are always so focused on what is new and supposedly better? (This in a world where some of the best food is produced by well-practiced professionals using very old methods that are, ironically, “trendy” again, such as organic – it’s the original way of farming, remember? - et local.) I thought about Houston and how fickle diners can be and how chefs and operators have to strike just the right balance between being original, but not trop original (i.e. weird).

We want our restaurants to reflect the “real” Houston, not Los Angeles or New York City or, God forbid, Dallas. We like all the newest, hottest, trendiest places until the morning we wake up and rediscover Houston’s mainstays and mom-and-pop hole-in-the-walls, the successful by-their-bootstrap, family-owned restaurants that we’d briefly forgotten. What were we thinking?

Yesterday Teresa and I attempted to meet Becca, our associate editor, for lunch at very posh new spot. Having not anticipated all of the ladies who lunch, I was cursing the clumsily designed parking lot and felt a panic attack coming on while creeping two mph past double-parked cars and a long line at the valet. Watching beautiful women with handbags that cost more than what I make in a year slide out of leather seats and trot into the restaurant, I thought “This is not what I want right now.” Suddenly, I knew I needed barbecue.

Pizzitola’s sampler platter. Photo by Becca Wright

At Pizzitolas Bar-B-Cue, another long-time Houston barbecue empire run by a Houston family, we three shared a sampler platter (photo above). There’s nothing more anti-ladies-who-lunch than telling the waitress, “We may need an additional slab of ribs.” Unless you’re a Houston lady, perhaps.

My mom, Teresa, is constantly well-coiffed. Becca is always accessorized to perfection. I was wearing my best Morticia Addams-meets-Selena black suede bedazzled fringe jacket. There were iced teas and Lone Star beers, and we talked about how Kevin McGowan, one of our talented photographers, captured the spirit of Pizzitola’s in the current issue of My Table. It was a nice, laid-back lunch in a family-owned restaurant where they’re doing everything right, the old school way.

Pizzitola’s ribs. Photo by Kevin McGowan

After lunch, Mr. Pizzitola (photo below) caught us as we headed to our cars and even invited us back inside to see the pit, which is reconstructed from the original restaurant that later became Pizzitola’s a lifetime ago. The pit had been transported, brick by brick, from the original location – which I-10 now runs through – and re-built inside the kitchen on Shepherd. It is wood burning and uses weights and pulleys to allow it to be opened and closed without slamming down on anyone.

While the outside is well cleaned, and the grill is free of grit, the flames jumping up and licking the foil-wrapped baked potatoes allow enough light inside to see years of smoke on the inner walls of the bricks. It’s probably held more than a million pounds of meat over the generations, and it’s possibly one of the oldest pits in Houston, with food cooked and served by hardworking people, the old-fashioned way. And it was perfect.


Axelrad Beer Garden Arrow

From Acapulco chairs in fun colors to people-shaped bar tap handles from Venezuela, a Central and South American theme flows through the interior of this warm and inviting craft beer bar in Midtown, which is set in a century-old renovated building that was once a grocery store. The expansive outdoor patio is home to a large tree-turned-art-project, live music, and a projector that flashes art—or even movies—on a giant wall throughout the week. Most customers have a beer in-hand—there are 30 on draft and 50 more in bottles. Kombucha is on draft here, too, and mingles with vodka in one of the 10-plus original cocktails. The Inner Looper is made with cucumber vodka, melon liqueur, elderflower liqueur, lime juice, and simple syrup the cheekily named Impeachmint, meanwhile, has peach vodka, peach schnapps, lime juice, mint, and ginger ale.


Voir la vidéo: HOOPLA Cocktail. A Sidecar Variation But Is It Better? Easy Lillet Blanc Cocktail Recipes (Octobre 2021).