Autre

Bretzel allemand ou bretzel

Bretzel allemand ou bretzel

Préparez la mayonnaise : faites un mélange de levure, 2-3 cuillères à soupe de lait et 2 cuillères à soupe de farine.

Laissez-le doubler de volume. Dans le bol où nous formons la pâte, nous mettons de la farine, du beurre mou, de la mayonnaise et du sel. On mélange bien le tout. Versez le lait et l'eau tiède jusqu'à ce que tout soit incorporé.

Pétrir pendant environ 10-15 minutes. Laisser lever 2 heures.

La pâte levée est pétrie un peu et divisée en morceaux d'environ 40-45 g.

De chaque pièce s'étire un bâton de 40 cm de long. Il est placé en forme de U,

Nous tournons nos bras et les tournons. Nous collons les pointes.

Laissez-les lever 20 minutes dans un endroit chaud.

Mettez les bretzels au réfrigérateur pendant 30 minutes pour qu'ils durcissent un peu.

Dans une grande casserole, faire bouillir l'eau avec du bicarbonate de soude.

L'eau doit bouillir lentement. Mettez 2-3 bretzels, laissez-les bouillir jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface. Retirer les bretzels sur une serviette en papier. Faire bouillir tous les bretzels.

Préchauffer le four à 240 °C.

Mettez les bretzels sur une assiette graissée. Saupoudrer de sel de mer, de graines sur les bretzels....

Cuire au four 10 minutes,

Quand ils sont dorés, sortez-les du four et laissez-les refroidir sur une grille

Vous pouvez servir ..........


http://blogulluicatalina.blogspot.com/2016/05/bretzel-sau-covrig-nemtesc.html



Que sont les bretzels et quelle était la première recette

La première recette de bretzels encore utilisée aujourd'hui date de 1607 et est présentée dans un livre intitulé & # 8220Health Thesaurus & # 8221, et les ingrédients décrits dans la recette sont : farine, œufs, beurre, eau chaude.

Mélanger tous les ingrédients jusqu'à consistance lisse, et à partir de la pâte obtenue, façonner les bretzels qui sont mis dans l'eau chaude, puis dans l'eau froide, puis mis au four.

Les bretzels étaient mis dans de l'eau chaude car cela aidait à décomposer l'amidon dans la farine et les bretzels étaient plus faciles à digérer.


Bretzels maison croustillants

je les ai toujours aimés bretzels chauds, Croce à l'extérieur et duveteux à l'intérieur, aux graines de pavot, sel, sésame& hellip n'importe comment, mais les bretzels pour être. A Galati et à Braila, il y a des simigers presque à chaque coin de rue, le pain chaud sent partout, vous ne pouvez pas résister à une telle bonté. Et si tu le fais à la maison bagels, vous avez des avantages et des inconvénients, bien sûr & # 128578

Bretzels maison croustillants

Les avantages sont qu'ils sont faits rapidement, ils sont bon marché, vous pouvez impliquer les enfants et le plaisir sera garanti, vous redécorez la cuisine & hellip & # 128578. Parlons de la fierté des petits d'avoir participé au Grand Bretzel ? Ils prépareront leur propre paquet et seront fiers de tous les amis avec les bretzels qu'ils ont fabriqués. Et enfin, vous devrez breveter les inventions, car les bretzels seront façonnés dans toutes sortes de formes et de motifs, absolument brillants & # 128578.

Inconvénients : vous devez faire la vaisselle et ramasser de la farine qui est éparpillée partout (ce qui peut être plus beau qu'un battage avec de la farine, avec les petits), vous risquez d'être battu par vos voisins car vous les tuez avec l'odeur et venez babele la usa & # 128512.


Covrigi & # 8211 bretzel

Non, non, cette fois ce n'est pas un dessert, mais c'est une délicieuse collation ! Lorsque vous n'avez pas le temps de trop cuisiner, ou lorsque vous avez simplement envie de bretzels (comme moi), alors c'est la bonne recette !
Je connais la recette d'Ana Maria et quand j'ai vu à quel point c'était bon, j'ai pensé à mettre mes gants au travail.

12 gr de levure
1 cuillère à café de sucre
1 cuillère à soupe d'huile
280-300 ml d'eau
1 cuillère à café de sel

Pour ébouillanter
1 litre d'eau
6 cuillères à café de bicarbonate de soude
2 cuillères à café de sel

Mettez la levure dans un bol avec de l'eau tiède (pas bouillante) et du sucre. Remuez un peu et laissez reposer 10 minutes.
Tamisez la farine et mettez-la dans un grand bol, faites un trou au centre et versez l'eau avec la levure. On commence à pétrir. Lorsque la pâte est homogénéisée, ajoutez le sel et continuez à pétrir. Lorsque nous sommes presque prêts, ajoutez la cuillère à soupe d'huile et pétrissez jusqu'à consistance lisse. Nous devons obtenir une pâte élastique qui ne colle pas à nos mains. Selon le cas, vous pouvez ajouter plus de farine ou un peu d'eau.
Laissez la pâte dans un endroit chaud, à l'abri des courants, pendant environ une heure.

Faire bouillir de l'eau avec du bicarbonate de soude et du sel.
Pendant ce temps, préparez une plaque la plus grande possible (la plaque de cuisson est la plus adaptée) avec du papier cuisson.
Préchauffer le four à 220 degrés.

Lorsque l'eau bout, prenez chaque bretzel séparément et mettez-y le feu. Ne le laissez pas dans l'eau plus de 30 secondes, puis retirez-le avec une spatule et placez-le soigneusement dans le plateau préparé. On répète l'opération pour chaque bretzel, jusqu'à épuisement.
Saupoudrez les bretzels de sel, de graines de pavot ou de graines de sésame selon vos envies et envie

Lorsque le four est chaud, insérez le plateau de bretzel. Cuire au four environ 25-30 minutes.
Sortez-les sur un grill et laissez-les refroidir puis servez-les avec grand appétit ! Prendre plaisir!


Bretzel allemand ou bretzel - Recettes

Le pain, l'ambassadeur culturel le plus célèbre des peuples, est un aliment spécial, un élément fondamental de la cuisine de chaque pays. La façon dont il est préparé et les ingrédients complémentaires utilisés reflètent le climat, la région, mais aussi la culture et les croyances d'un peuple.

De farine de blé, de seigle, d'avoine, de riz ou de millet, avec levure naturelle ou mayonnaise, dans de l'huile ou du beurre, des œufs, du lait ou seulement de l'eau, avec des pommes de terre, des graines ou des olives, aérées ou denses, levées ou minces en feuille, cuites directement sur l'âtre, sur la pierre chaude ou dans les plateaux, le pain tient une place d'honneur sur les tables du peuple, d'un bout à l'autre de la terre. Il existe des centaines de sortes de pain dans le monde, avec différentes textures, ail, formes et tailles. Les particularités de chaque type de pain résultent avant tout du choix des ingrédients. Outre les composants, les traditions, la passion ou les recettes, un élément essentiel est le savoir-faire et la technique du boulanger. Ce n'est pas pour rien, par exemple, les meilleures baguettes sont fabriquées en France ou la plus savoureuse "Foccacia" en Italie, malgré le fait que les recettes ont été empruntées au-delà des frontières de ces pays.

Foccacia et Ciabatta des Italiens

La région et le climat jouent un rôle important dans la préparation du pain. Dans le sud de l'Europe, on trouve l'huile d'olive, qui est utilisée dans de nombreux pays méditerranéens pour faire des pains moelleux et savoureux. Les assortiments de pains italiens sont un délice, ainsi que des pâtes, du poisson, de la viande, mais aussi du fromage. L'Italie est le berceau des pains traditionnels Foccacia et Ciabatta. La ciabatta est un pain ovale ou allongé, assez plat, ayant l'apparence d'une pantoufle (ciabatta en traduction signifie pantoufle). Il s'agit d'un assortiment de pain fabriqué selon la méthode "à l'éponge", à savoir que la farine, la levure et l'eau sont fermentées pendant 24 heures avant d'être incorporées à la pâte. Une autre caractéristique est la consistance molle de la pâte, extrêmement hydratée, avec une teneur de 75 % d'eau et d'huile, qui la différencie des autres types de pain, mais la rend également difficile à transformer à la maison. Le long processus de pétrissage contribue à l'arôme et à la texture aigre-doux uniques avec une croûte croustillante et un noyau aéré. La ciabatta peut être simple, avec des olives, des tomates déshydratées, du fromage ou des noix. La focacia est un type de pain dont l'apparence, la texture et même le goût sont très similaires à ceux de la pizza. Certaines sources affirment que la recette originale a été conçue dans la Rome antique, tandis que d'autres disent qu'elle vient des anciens Grecs. Aujourd'hui, la Foccacia est associée à la Ligurie, une région du nord de l'Italie. La focacia est préparée avec de l'huile d'olive, du sel et quelques herbes comme le romarin, la sauge, l'ail, le basilic ou le thym. Dans certaines variantes, la Foccacia peut également être enrichie de tomates, d'olives, d'oignons, de fromage, de parmesan ou de champignons.

Baguette française

Quand on dit France, on pense aux centaines de "boulangeries" qui proposent la traditionnelle baguette du matin, fraîche, à la croûte croustillante et au coeur moelleux. La baguette française, bien qu'elle ressemble à un pain libertin comme Paris, est en réalité un produit qui doit suivre des règles strictes. Une baguette a un diamètre de 5 & # 8211 6 cm, une longueur de 60 ou 100 cm et un poids de 200 ou 250 g. Elle est fabriquée quotidiennement et ne doit pas contenir d'additifs. La farine fine française joue un rôle important dans le noyau moelleux, léger et au goût de blé, et la petite quantité de levure ainsi qu'un pétrissage et une fermentation de longue durée contribuent à la saveur et à la texture d'une baguette. La plupart du temps, les artisans français remplacent la levure par des préférences, "poolish" ou "biga", pour une texture particulière.

"Pumpernickel", le pain le plus recherché des Allemands

Dans les pays d'Europe du Nord, mais aussi en Russie, il est courant que le pain contienne de la farine de seigle. En Allemagne, le « Pumpernickel » est le pain le plus populaire de la gamme de pains « Kastenbrot ». C'est un pain cuit dans des plateaux longs et étroits, fermés comme des caisses, pendant 16 à 24 heures, dans des fours vapeur, à basse température (environ 120°C). Ce pain, de la couleur du chocolat noir ou du café, contient 100% de gros grains de seigle moulus, de l'eau, du sel, de la levure ou de la mayonnaise, il peut aussi contenir du malt ou de la mélasse pour la saveur. Ces pains ont un noyau très dense, un goût amer indubitable, avec un arôme terreux. Les Suédois mangent plus du pain avec des graines d'orge, de seigle ou de malt, mais aussi le fameux pain suédois à base de farine de seigle et de blé, sans mayo. Cette variété de pain se présente sous forme de tartes très fines, très moelleuses et sucrées, idéales pour les sandwichs.

Le pays avec le plus de sortes de pain au monde

L'Allemagne est le pays avec la plus grande variété de pain au monde, comme ses habitants le vantent. Plus de 400 types de pains de base et 1 000 types de petits pains, bretzels et pâtisseries sont fabriqués quotidiennement. En fait, l'Allemagne est l'un des plus gros consommateurs de pain au monde, par habitant.

Pita grec

Le pita grec est fabriqué à partir de pâte classique, pétrie avec de l'huile d'olive, semblable à la pizza, mais un peu plus molle. Cuire sur une plaque chauffante, tout comme nos bâtonnets ou gâteaux paysans. Quand ils sont prêts et bien dorés, si chauds, ils sont parfumés à l'huile d'olive et à l'origan. Le pita est utilisé dans les gyros, mais les Grecs le servent également dans les plats de viande grillée, tels que le suvlaki, le sheftalia, le suvla ou le tzatzichi et le houmous.

Bâton arabe

Le bâton arabe traditionnel est appelé "khubz" et se trouve dans la péninsule arabique, au Liban, en Palestine, en Syrie, en Jordanie. Il est utilisé pour envelopper le shaorma, mais aussi avec le falafel, le houmous, le boulgour ou le taboulé. La légende raconte que lorsqu'Adam a été chassé du paradis, il a erré dans le désert d'Arabie pendant quarante jours. Finalement, il est arrivé dans une oasis où il avait beaucoup de fruits et légumes. Un soir, avec une grande portion de houmous devant lui, Adam pensa amèrement à quel point il était seul et malheureux, et une larme coula sur sa joue. Les fourmis ont eu pitié de lui et ont prié Dieu de donner à Adam une source de joie. À ce moment-là, sortis de nulle part, quelques bâtons sont apparus devant Adam, et depuis lors, il a mangé du houmous collant pour le reste de ses jours.

"Matlou", "amtunt" ou "M'semmen", en Afrique du Nord

Dans la partie nord de l'Afrique, la région du Maghreb, c'est-à-dire la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, mais aussi l'Égypte, et une partie de la Libye et de la Mauritanie, la semoule de blé est le principal ingrédient utilisé en panification. Les habitants ajoutent de l'huile d'olive à la composition, pour obtenir des pains plats ou légèrement relevés, sous forme de tartes. Les types de pain les plus populaires ici sont le "matlou", un pain rond et bien cultivé, "amtunt", pain avec de la pâte, ou "M'semmen", pain plat, traditionnel au Maroc. Les recettes de pain utilisées dans cette partie du monde diffèrent grandement d'un pays à l'autre. Les peuples d'Afrique subsaharienne ont inventé de nombreuses sortes de pains fabriqués à partir de matières premières locales telles que le manioc, le millet, le maïs, la banane plantain ou les patates douces.

A quoi ressemble le pain asiatique ?

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle tant que les peuples d'Asie mangent du riz et des nouilles, ils n'ont plus besoin de pain, les Asiatiques mangent du pain tous les jours. Il existe un assortiment de pain au mil qui est principalement consommé au Japon, où il est utilisé pour les sandwichs ou les toasts. En Inde et dans les pays voisins, le fameux pain plat « naan », à base de farine de blé et sans maya, est largement consommé. La variante la plus connue est le "naan" au fromage, mais il peut aussi être préparé avec des herbes aromatiques ou des oignons. Dans ces régions, il y a aussi le Chapati, le pain quotidien de l'Indien. C'est une pâte sans levure, sans levure chimique, composée uniquement de farine complète, d'eau et de sel, comme une sorte de crêpe.

"Tortillas", pain latino-américain

Les peuples d'Amérique centrale mangent des tortillas depuis des centaines d'années, une sorte de tarte plate à base de semoule de maïs. Ils peuvent être consommés tels quels, en remplacement du pain classique, ou ils peuvent être intégrés à d'autres plats comme le taco. Ici aussi, le pain dit « pan dulce » est à petit prix, une préparation qui accompagne du pain ordinaire, mais aussi des muffins sucrés.

"Milcao", pain de pommes de terre du Chili

En Amérique du Sud, héritage colonial et traditions indiennes se mêlent : les habitants des grandes villes optent pour le pain européen, mais les habitants de la province préfèrent les variétés de pain rustique. Ainsi, au Chili, le pain traditionnel est le « milcao », à base de pommes de terre, tandis que sur les marchés boliviens il existe de nombreuses variétés de pain marraquetas, sarnitas, empanadas, bollos, sopaipillas, colizas ou cunapés.

Le fameux "Pain Poilâne"

Paris compte de nombreuses boulangeries réputées, mais une seule est si célèbre que les menus des cafés et restaurants mentionnent que les sandwichs sont faits avec du « pain Poilâne ». La Boulangerie Poilâne n'a que deux bureaux à Paris et un à Londres, mais les produits peuvent également être achetés en ligne, et de nombreux clients reçoivent leur pain via FedEx, précisément depuis la France. Quelle est la particularité de ce pain rond et lourd, pesant près de 2 kg, dont la croûte épaisse est inscrite de la lettre P ? Tout d'abord, la technique de production traditionnelle : la fermentation se fait lentement, pendant la nuit, uniquement avec un lisier. Le façonnage est manuel et le pain est cuit au four à bois. Fort d'une histoire de plus de 70 ans, ce pain est créé par une seule famille, le boulanger Lionel Poilâne. Le célèbre peintre Salvador Dali a commandé à Poilâne une chambre entière en pain. Frank Sinatra a demandé qu'on lui apporte du pain Poilâne quel que soit le coin du monde où il se trouve, et on a souvent vu Gérard Depardieu et Isabelle Adjani faire la queue devant la boulangerie Poilâne.

Le bretzel, une "dentelle" de pain

Les bretzels au sel, au sésame ou aux graines de pavot de Roumanie ont été mentionnés par la publication américaine "Business Insider" sur une liste des plats les plus savoureux à servir "sur le pouce" dans 28 pays européens

L'histoire du bretzel commence vers l'an 600. Il y a eu et il y a encore de nombreuses discussions sur leur origine. Certains disent que nous devons l'une des pâtisseries les plus appréciées aux Allemands aujourd'hui, d'autres attribuent tout le mérite aux Italiens. Cependant, le bretzel était l'emblème des boulangers allemands et plus tard de leurs guildes dans le sud de l'Allemagne et a conservé cet honneur pendant des siècles.

Qui a inventé le bretzel ?

Une réponse se trouve dans l'ouvrage « History of Science and Technology », écrit par Bryan Bunch et Alexander Hellemans. Selon eux, les bretzels ont été inventés en 610 par un moine italien, servant de récompense aux enfants apprenant les prières. Les petits rouleaux de pâte n'étaient même pas des pots-de-vin "Pretiola", signifiant "la petite récompense". D'autres auteurs situent l'apparition de bretzels dans un monastère du sud de la France. Le pain bretzel peut également avoir des liens avec le pain grec en forme d'anneau, une variante du pain utilisé dans les services du monastère il y a près de 1 000 ans. L'encyclopédie « Meyers Konversations-Lexikon » de 1905 écrit que l'apparition du bretzel était le résultat de l'interdiction des traditions païennes de boulangerie, telles que la forme de la croix solaire, lors du synode d'Estinnes en 743.

Le bretzel serait apparu comme substitut. Fabriqués selon une recette simple, à base de farine et d'eau, les bretzels pouvaient être consommés pendant le Carême.

Le secret du bretzel est le trou

Qu'est-ce qui définit le bretzel ? Ce n'est pas la coca, relativement courante dans les produits de boulangerie, ni le sel, le pavot ou le sésame. Le trou est le secret. Un bretzel est défini par l'espace en son milieu. Un bretzel sans trou serait un simple petit pain. Les boucles de bretzel ont probablement été inventées pour servir un objectif pratique. Par exemple, ils pouvaient être accrochés à des bâtons, et une telle coutume se retrouve dans un tableau du peintre Job Berckheyde daté d'environ 1681 (photo).

Chaque ville allemande a sa propre recette

Les bretzels sont les plus répandus en Allemagne, en Alsace, en Autriche et en Suisse (régions germanophones). Presque chaque ville allemande a sa propre recette et sa propre façon de préparer les bretzels. Par conséquent, le bretzel a de nombreux noms dans ces régions : Brezn, Bretzel, Brezzl, Brezgen, Bretzga, Bretzet, Bretschl, Kringel, Silserli et Sülzerl. Les Espagnols, les Français et les Italiens l'appellent presque de la même manière, c'est-à-dire "bretzel", "bretzel" ou "bretzel".

Les bretzels bouclés sont connus dans le monde entier

En République tchèque, le bretzel est connu sous le nom de « preclik », et en Slovaquie « praclik ». Les Norvégiens et les Danois l'appellent "kringle", les Polonais "precel", en hongrois et croate on l'appelle "perec", et en serbe on l'appelle "pereca". Les Lituaniens ont deux noms pour les bretzels : riestainiai ou baronkos (c'est leur nom slave). Le bretzel finlandais s'appelle Vesirinkeli. Ce type de bretzels est d'abord bouilli dans de l'eau salée puis cuit au four. Il se consomme principalement au petit-déjeuner, avec du beurre, et se trouve dans presque tous les supermarchés. Il existe également en Finlande le "viipurinrinkeli", un bretzel sucré assaisonné de cardamome et de muscade qui aurait été inventé dans le monastère franciscain de Vyborg.

Bublik, le bretzel russe

Le dicton russe "ce qui est gros est meilleur et ce qui est gras est plus beau" s'applique également aux bretzels. Les Bublik sont des bretzels avec un gros trou au milieu, mais avec un intérieur doux et sucré. Ils sont glacés au jaune d'œuf. La forme la plus populaire de bublik est saupoudrée de graines de pavot. Le plus souvent, les bretzels bublik sont servis avec une tasse de thé.

Les Turcs fabriquent des bretzels depuis 1525

Le bretzel turc standard est appelé simit et est saupoudré de graines de sésame. Selon certaines sources historiques, l'existence des bretzels turcs a été officiellement attestée pour la première fois à Istanbul, en 1525.

Bretzels de Buzau, les premiers en Roumanie

En Roumanie, les premiers bretzels sont apparus vers 1800, lorsque Bulgares, Serbes et Grecs se sont installés à Buzău. Les aubergistes grecs découvrent une combinaison qui leur est profitable et appréciée des vignerons : ils servent un produit de pâte en forme d'anneau avec une croûte dorée et croustillante et un noyau fin avec un fort arôme de farine de blé blanche. Le produit s'appelait "kovrig", il était bon marché et facile à préparer, donc, en peu de temps, la recette s'est répandue et les bretzels ont commencé à être recherchés non seulement dans les pubs, mais aussi dans les foires, les boulangeries et les épiceries. Depuis janvier 2007, le bretzel de Buzau est devenu une marque déposée en tant que produit européen.

La publication américaine "Business Insider" a dressé en 2017 une liste des plats les plus savoureux à servir "sur le pouce" dans 28 pays européens, et la Roumanie s'est démarquée, ainsi que des pays comme la France, l'Allemagne et la Belgique, avec des bretzels au sel, au sésame ou coquelicot.


Bretzels.

Envahi par un monde de marais salants pleins de E, de salades aromatisées au plastique et de bicarbonate de soude rempli de bicarbonate de soude. J'ai décidé de faire des bretzels maison. pour la deuxième fois en 2 semaines. et c'est parce que les premiers ont eu tellement de succès que même avec la destination du sapin de Noël ils ne sont même pas arrivés avant 3 jours.

- farine 500 gr
- 2 oeufs et le troisième pour les beurrés
- levure
- 200 gr de margarine (j'ai aussi mis environ 20 ml d'huile, car dans la recette originale il y a 50 gr de saindoux - je n'en avais pas)
- 4 cuillères à soupe de crème sure
- télémea ou fromage
- sel, cumin, graines de pavot, graines de sésame... chacun avec ce qui fait mal

Mélanger la farine avec la margarine, puis ajouter l'huile (saindoux) et les œufs.

Pendant ce temps, faire lever la mayonnaise (un cube de levure dans un peu de lait tiède avec une cuillère à soupe de sucre) et laisser lever. de à .. ajouter la mayonnaise, la crème sure, le télémeau, un peu de sel et bien mélanger. (si nécessaire, ajoutez plus de farine ou de graisse) jusqu'à ce que la pâte devienne élastique.

on laisse lever un peu.. et puis pour faciliter on prend un peu de pâte, on l'étale avec le rouleau à pâtisserie, on la coupe en lamelles .. nous prenons la bande et la roulons sur la table et former le bretzel. sa ruine ..
Nous les avons mis dans un plateau (revêtu de parchemin.. je n'en avais pas. Je l'ai graissé avec du perle et tapissé de farine) .. les graisser avec un œuf battu, râper le télémea ou le saccaval, ou s'il vous plaît, saupoudrer de cumin, de sésame. etc et les mettre au four. et quand on les sort . et un petit . ça sent bon et on le fait éclater.

J'espère que vous aimez la recette, je connais plus d'options mais j'aime ça


Bretzels bavarois

Mettez la levure dans 30 ml d'eau tiède et un peu de sucre. Laissez la maya s'activer.

Séparément dans un bol plus grand (de préférence un robot) tamiser la farine avec le sel. Ajouter la levure activée, le beurre. Démarrez le robot à l'étape 1.

Dans un lait mélanger une cuillère à soupe de merdenchi, puis verser sur la composition de farine en mélangeant continuellement. Continuez à pétrir à un niveau supérieur, environ 5-7 minutes jusqu'à ce que vous obteniez une pâte homogène, élastique et pas du tout collante.

Couvrir le bol de film alimentaire et laisser lever la pâte pendant environ une heure.

Avant que la pâte ne soit prête, préparez la solution pour ébouillanter les bretzels. Dans une casserole de grand diamètre, verser l'eau et le contenu du sachet de bicarbonate de soude. Porter à ébullition à feu doux.

Pendant ce temps, les bretzels se forment. Retirer la pâte et la diviser en 6 portions.

J'ai choisi de les faire grand. A partir de cette quantité de pâte, vous pouvez faire 12 petits morceaux.

Chaque portion de pâte est roulée sous la forme d'une ficelle d'environ 50 cm de long, plus fine aux extrémités. Il est placé en forme de U et les extrémités fines sont tordues deux fois, puis elles sont attachées à la base plus épaisse du bretzel. Continuez à modeler les autres, puis laissez reposer 5 minutes.

Préparez une grande plaque de cuisson, munie de papier cuisson.

Chaque bretzel est bouilli dans de l'eau bouillante avec du bicarbonate de soude, laissé pendant 10 à 15 secondes, puis retiré avec un mousseur et bien égoutté de l'excès d'eau, puis placé dans la plaque à pâtisserie.

On peut aussi les sortir sur une grille de cuisine avant de les mettre dans la plaque de cuisson, mais je les mets directement.

Saupoudrer de flocons de sel de mer et cuire au four à 230 degrés C, en faisant cuire de haut en bas pendant environ 15 à 20 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants. Selon le four, vous devrez peut-être ajuster la température.

Retirer et laisser refroidir sur un gril de cuisine.

Ils sont très bons, ils ont une peau incroyablement croquante et tendre, et ils étaient gras avec du beurre.


Sandwich au bagel

Un bagel est un petit pain bouilli puis cuit au four, en forme de bretzel. Il semble avoir ses origines en Pologne et est le fruit de l'activité culinaire de la communauté juive là-bas. Ce chignon est très populaire aux États-Unis aujourd'hui. Avec nous, pas vraiment. Cependant, si je le trouve quelque part, je le prends. La semaine dernière, j'ai fait des sandwichs en utilisant bagels, comme ci-dessous :

J'ai fendu le chignon pour obtenir deux disques.

J'ai fait chauffer une poêle antiadhésive et j'ai légèrement fait frire les deux moitiés du pain.

J'ai mis quelques tranches de jambon dans la poêle pour les faire dorer.

J'ai commencé à construire mon sandwich. J'ai mis le jambon sur la moitié inférieure du pain et j'ai mis un œuf au plat dans la poêle après avoir retiré le jambon.

J'ai utilisé des poivrons au four, marinés avec du vinaigre balsamique, de l'huile d'olive et de l'ail.

Juste sous le capot, j'ai mis l'œuf-œil.

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

maintenant tu sais que je dois te demander où as-tu trouvé des bagels à Cluj ?

Un bagel n'est ce petit pain qu'au sens américain du terme & #8230en Allemagne, par exemple, un bagel est un bretzel ordinaire, le plus souvent saupoudré de sel (trop, si vous voulez mon avis).

Sur la chaîne juive, le sandwich au pastrami dit new-yorkais est arrivé en Amérique, qui est un simple sandwich avec du pastrami d'oie ou de bœuf et des cornichons uniquement dans de l'eau avec du sel et de l'aneth, sans vinaigre, car ils sont fabriqués dans notre pays. , un sandwich qui a été importé par les vagues d'immigrants juifs de Bucovine et de Moldavie & #8230asta pour que nous puissions faire comprendre aux Américains qu'ils n'ont pas de cuisine nationale :).

En d'autres termes, ce que vous avez composé là-bas a l'air délicieux.

Désolé, un bretzel est un bretzel, non, je me lance dans ma propre érudition :).

J'espère que ma demande ne vous dérange pas. J'aimerais bien voir une recette de biscuit/gâteau à base de farine de millet. J'ai cherché sur votre blog et je n'ai trouvé aucune préparation à base de millet (si elle existe, je m'en excuse et je regarde encore une fois attentivement). J'ai essayé pour mon petit garçon une recette de biscuits à la farine de mil et à la banane, mais ils n'ont pas donné de bons résultats. Le sauvetage est venu de mon mari qui a mangé presque tout le monde.

J'ai cherché sur le net et trouvé d'autres recettes de cookies mais elles ne contenaient pas de références aux quantités requises. En effet, je peux mettre les ingrédients après les yeux et après l'expérience … mais je ne trouve pas toujours la bonne composition pour la pâtisserie.

Alors, en espérant que je ne m'embête pas avec votre demande, pourriez-vous me conseiller une recette & # 8222good & # 8221 à base de farine de millet ?

Pendant que nous étions à Londres, nous avons mangé tous les matins. Je n'ai toujours pas trouvé de CV à Baia Mare, malheureusement. On nous a donné des bagels de beurre au travail, je l'ai consommé à côté du thé noir :)

cotos in baia mare vous allez chez lidl et achetez et préparez ce que vous voulez

salut salut, les américains sont plus paresseux, les bagels sont vendus tout coupés

oui ils sont vendus tout coupés et pas vraiment & #8230.

Hé, hé.
Je ne sais pas à quoi ressemblent les petits, mais les vrais ici n'ont pas la consistance d'un petit pain. Ils ressemblent plus aux bretzels de la rue à Bucarest, sauf que vous ne vous cassez pas les dents dans la coquille, le noyau est tout aussi & # 8222chewy & # 8221.
Ensuite, ils ne sont pas bouillis, ils sont juste un peu ébouillantés (le meilleur dans l'eau de miel), puis cuits au feu de bois.
Cela ressemble à ces bretzels parce qu'ils ont été amenés ici par des Juifs qui ont émigré d'Europe de l'Est.

Source : l'éternelle bataille entre Montréal et New York pour savoir qui fait les meilleurs bagels.

Que l'on parle de bouffe, que l'on parle de musique, que l'on parle de cinéma, que l'on parle de politique et surtout que l'on parle d'argent ou de leur manque, on touche aussi les inventeurs de bagels !

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


L'origine des bretzels n'est pas entièrement connue, mais tout a commencé vers 600. On raconte qu'un moine italien aurait inventé les bretzels afin de récompenser les enfants qui apprenaient les prières. Les bretzels étaient, en fait, de petites bandes de pâte cuite, enroulées pour ressembler à leurs mains croisées sur leur poitrine et on les appelait "Prétiola» (Petites récompenses).

Il a été dit plus tard que le pain bretzel pourrait avoir des liens avec le pain grec en forme d'anneau et était dérivé du pain utilisé lors des services monastiques il y a 1 000 ans.

Une autre légende dit que l'invention des bretzels appartient à des boulangers désespérés qui ont été retenus en captivité par les dirigeants locaux. Aussi, l'encyclopédie "Meyers Konversations Lexikon" de 1905 suspecte l'origine du bretzel avec l'interdiction des traditions païennes de boulangerie, comme la forme de la Croix du Soleil au Concile d'Estinnes en 743. A cette époque, le bretzel serait apparu comme un substitut.

Bretzels au sésame & # 8211 première recette de bretzels

Le bretzel & # 8211 emblème des boulangers et des guildes du sud de l'Allemagne

Dans l'Église catholique, les bretzels étaient considérés comme importants sur le plan religieux en raison de leurs ingrédients et de leur forme. Ils étaient fabriqués selon une recette simple qui ne comprenait que de la farine et de l'eau, afin qu'ils puissent être consommés pendant le Carême.


Mercredi 25 mai 2016

Gâteau au poulet - Gratin de poulet argentin

Le 25 mai, l'Argentine célèbre sa fête nationale, marquant la fin de la Révolution de Mai (Revolución de Mayo, 1810), qui a conduit à la séparation de l'Espagne impériale.

L'hospitalité des Argentins témoigne d'un esprit tenace et d'une joie de vivre contagieuse, cette passion se retrouvant dans le souci du football, de la gastronomie et des fêtes. Le nom de l'Argentine vient du latin "quotargentum", le pays étant une source de minéraux précieux. Un rôle plus important a été joué par la production de bétail et de céréales, classant le pays parmi les nations les plus riches du monde.